Des passeurs condamnés par le tribunal correctionnel de Fort-de-France

justice
De la relaxe à quatre ans de prison pour les passeurs de clandestins en Martinique. Dans son réquisitoire le procureur a parlé de vrai trafic en bande organisée.

Relaxe à quatre ans de prison, c'est la décision du tribunal correctionnel de Fort-de-France jeudi 16 juin 2022, dans le procès de passeurs de migrants Haïtiens clandestins.

Dans son réquisitoire, le procureur a parlé de vrai trafic en bande organisée.

Arrivées clandestines sur les côtes de Martinique
Arrivées clandestines sur les côtes de Martinique (ici au Prêcheur). ©Martinique la 1ère

En 2019, chaque semaine, plusieurs départs étaient organisés de la Dominique vers le Prêcheur en Martinique, pendant plusieurs mois, dans des conditions parfois très dangereuses.

Le réseau de passeurs de clandestins était bien organisé. Un premier groupe se chargeait de récupérer les candidats haïtiens à l’exode. Il les faisait passer par la Dominique puis les débarquait au Prêcheur où un deuxième groupe les réceptionnait.

Des scènes que les habitants du Prêcheur constatent encore régulièrement...