Des plaisanciers revendiquent auprès d'un tribunal, l'autorisation de pêche aux oursins

pêche
Des plaisanciers revendiquent une part dans la pêche aux oursins. ©Martinique la 1ère
La pêche aux oursins sera-t-elle autorisée pour les plaisanciers ? C'est la requête que devrait présenter au tribunal administratif des plaisanciers qui estiment qu’ils sont lésés par rapport à leurs homologues de l’hexagone, qui eux peuvent pêcher des oursins en respectant un quota. Cette association devrait donc contester les arrêtés préfectoraux qui réservent l’exclusivité de cette pêche aux professionnels. Ils expliquent les oursins blancs ne sont pas en voie de disparition. Voir notre reportage avec Thierry Maisonneuve.

Interrogés dans ce reportage :

Maurice Montezume, président de la fédération départementale des associations agréées pour la pêche et la protection du milieu aquatique.

David Desnel, porte-parole de la fédération des associations agréées pour la pêche et la protection du milieu aquatique   

Les représentants de la fédération des associations pour la pêche et la protection du milieu marin se disent "en guerre" contre les services de l’Etat. Notamment contre les arrêtés de la préfecture qui n’autorisent la pêche aux oursins, qu’aux marins-pêcheurs professionnels.

Oursins / campagne
Des oursins dans un canot de pêcheur lors la campagne de novembre 2021. ©Martinique 1ère

Ils souhaitent que la pêche soit également autorisée pour les plaisanciers. Ils estiment que les oursins blancs ne sont pas en voie de disparition.

Les membres de cette fédération, estiment que les services de l’Etat s’appuient sur des rapports scientifiques inexacts. "En 5 ans, 6 500 tonnes d’oursins blancs n’ont pas été pêchés à cause du nombre de marins-pêcheurs qui est en baisse", argumentent-ils.

Tout comme leurs homologues plaisanciers de l’hexagone, qui ont droit à des quotas de pêche pour les oursins, les membres de cette association vont donc demander au tribunal administratif d’autoriser les plaisanciers de la Martinique à s’adonner également à cette pêche.

La procédure est en cours d’instruction .Aucune date d’audience n’a pour l’instant été fixée.