Deux catamarans partis de Martinique, acheminent des vivres vers Saint-Vincent

solidarité
Catamarans
Les catamarans quittent les Anses d'Arlet en direction de Saint-Vincent. ©Pierre-Yves Honoré

Les premiers secours arrivent notamment de Martinique grâce à des initiatives citoyennes, comme celles de deux skippers qui font route vers l'île de Saint-Vincent qui subit l'éruption du volcan la Soufrière.

15h33 lundi après-midi (12 avril 2021), deux catamarans quittent le ponton de Grande Anse aux Anses d'Arlet. Les équipages de "L’incroyable" et du "Réva 4", larguent les amarres. À leur bord 5 marins. Direction l'île de Saint-Vincent en proie à une éruption volcanique depuis vendredi dernier (9 avril 2021).

Gilles, le skipper va récupérer sa compagne et d’autres personnes qui veulent regagner la Martinique. Pour ce skipper "c’est le cœur qui a parlé".

Spontanément, Gilles a décidé d’acheminer des vivres pour venir en aide aux sinistrés. Un appel à l’aide avait été lancé le week-end dernier. Rapidement, la solidarité des gens de la mer s'est concrétisé.

C’est ainsi que près de 2 tonnes de vivres ont été acheminés sur le ponton. Une heure avant le départ, ces vivres étaient empaquetés dans des cartons, puis répartis dans les cales des deux catamarans.

Les voiliers sont attendus mardi (13 avril 2021), en fin d’après-midi à kingston, la capitale de Saint-Vincent. Là-bas les autorités ont décidé de leur faciliter les formalités administratives.

Inciter d'autres skippers à jouer la solidarité

 

Pour éviter tout risque de contamination à la Covid-19, une bouée leur sera réservée. Un bateau viendra à leur rencontre pour récupérer la collecte. Gilles, et Alex le propriétaire du second catamaran, vont retourner en Martinique avec au moins 6 personnes. À leur arrivée sur le territoire, ces sinistrés vont effectuer des tests et seront placés en isolement.

Cette première action de solidarité va en appeler d’autres. Gilles et Alex jouent aux éclaireurs. Car par la suite de nombreux skippers comptent acheminer de l’aide sur place à Saint-Vincent.

Une cagnotte Letchi a été lancée.