Deux plaques dédiées à Joséphine de Beauharnais et à Léon Papin Dupont détruites sur la façade de l'église des Trois-Îlets

faits divers
vandalisme
©Fabrice Defremont
Un nouvel acte de vandalisme a été perpétré sur un édifice en Martinique. Deux plaques dédiées à Joséphine  de Beauharnais et à Léon Papin Dupont sur la façade de l'église des Trois-Îlets ont été détruites hier soir (samedi 6 juin 2020). Les constats ont été enregistrés ce dimanche 7 juin 2020. 
Classée monument historique en 1993, l'église de Notre-Dame de la Bonne Délivrance aux Trois-Îlets a été la cible d'un acte de vandalisme la nuit dernière (samedi 5 juin 2020).

Deux plaques, l'une dédiée à Joséphine de Beauharnais et l'autre à Léon Papin Dupont ont été détruites. La façade de l'édifice religieux a été taguée en rouge du mot "Respé".
Destruction de deux plaques
destruction de deux plaques sur la façade de l'église des Trois-Ilets (Josephine de Beauharnais et Léon Papin Dupont) ©RS
Les constats ont été enregistrés ce dimanche 7 juin par les autorités. Ces actes interviennent 17 jours après la destruction de deux statues de Victor Schoelcher à Fort-de-France et à Schoelcher.


En relation avec l'histoire


La première plaque était au nom de Joséphine de Beauharnais. Elle a été baptisée dans cette église des Trois-Îlets en 1763. Elle fut impératrice de France. Son époux Napoléon Bonaparte a rétabli l'esclavage en 1802 après son abolition en 1794.

La plaque Léon Papin Dupont a également été saccagée. Il est né en Martinique en 1797.  Léon Papin-Dupont est un ardent défenseur du culte catholique du XIXᵉ siècle, surnommé "l'apôtre de la Sainte Face de Jésus" et "le saint homme de Tours". Il est reconnu vénérable par saint Jean-Paul II le 21 mars 1983.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live