Deux voleurs présumés écroués suite à des vols durant la période de confinement

justice
Justice
Marteau de juge ©DR
Ces deux personnes ne s'intéressaient pas aux règles de confinement mises en place depuis plusieurs semaines. En effet, ils ont été interpellés sur les lieux d'un méfait avant d'être présentés au juge et mis en examen par ce dernier pour plusieurs chefs d'accusation, dont 31 vols.
Les deux voleurs présumés ont été interpellés la main de le sac dans la nuit du 25 au 26 mars 2020, et donc en pleine période de confinement. Ils tentaient à nouveau un vol par effraction dans un magasin d'électroménager du Lamentin. 

Ils ont été présenté jeudi 26 mars 2020 à un magistrat instructeur et mis en examen pour 31 vols aggravés dans des restaurants et des stations-service du sud et du magasin du Lamentin, ainsi que pour recel d'un véhicule volé et association de malfaiteurs. Ils ont également été placés en détention provisoire. 
 

Une enquête menée depuis janvier 2020


C'est le Groupe d'Enquête de Lutte Anti-Cambriolages (GELAC) de la compagnie de gendarmerie du Marin qui a fait le lien entre plusieurs faits de vols aggravés commis dans des restaurants du sud de la Martinique entre novembre et décembre 2019.

Grâce à l'exploitation d'images de vidéosurveillance, des similitudes sur le mode opératoire ont pu être mises en évidence. 
En février puis en mars, et même après le déclenchement de la période de confinement, de nouveaux faits de même nature ont été commis dans des stations-service. Les nombreuses investigations menées par les enquêteurs ont permis d'identifier deux suspects avant d'être interpellé sur les lieux d'un nouveau vol.

Durant leur garde à vue, seul l'un des auteurs reconnaissait quelques-uns des méfaits, l'autre contestait toute implication.

Ces deux personnes étaient connues de la justice et  comptaient déjà plusieurs condamnations sur leur casier judiciaire. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live