Diamant : les trois candidats du premier tour peuvent se maintenir

politique
Dépouillement au Diamant
Dépouillement au (15 mars 2020). ©Fabienne Léonce
En dépit d’une participation plus élevée que la moyenne martiniquaise, 57% contre 39%, les électeurs du Diamant n’ont pas choisi leur maire entre les trois candidats du premier tour. Tous trois peuvent se retrouver au second tour, le 28 juin 2020, dans une configuration originale.
Diamant est l’une des communes où une triangulaire est possible pour ce second tour. Possible, car rien n’est joué. Aucun des trois candidats ne peut à lui seul emporter la mairie sans alliance. Sauf si tous se maintiennent, une probabilité à ne pas écarter.

Le candidat arrivé en tête le 15 mars, Ruddy Duville, a obtenu 1 339 voix (46,17%). Il bénéficie du soutien du maire sortant, Gilbert Eustache, non candidat à sa succession, après deux mandats. Depuis janvier 2017, Ruddy Duville est le premier adjoint au maire depuis la démission de celui qui l’était devenu en 2014, Hugues Toussay.

Celui-ci a recueilli au premier tour 1 242 voix (42,82%). Un score proche du candidat sorti en tête, avec un faible écart de 97 voix pour une participation de 57% et un potentiel de 5 200 électeurs. C’est dire si Hugues Toussay peut compter sur une mobilisation des abstentionnistes pour réduire son retard. Tout comme Ruddy Duville, dont rien n’indique qu’il a fait le plein de ses voix.
 

Un duel ou une triangulaire ?


Le même argument peut être utilisé par le troisième candidat, Jean Monfort. Avec 319 voix (11,00%), il n’a pas dit son dernier mot. Sa liste peut s’allier avec celle de Hughes Toussay, sur le plan légal au moins. Sur le plan politique, rien n’est scellé entre les deux groupes. Aucun accord de désistement mutuel n’est encore signé, d’autant que Jean Monfort peut se maintenir, comme la loi l’y autorise.

Une autre hypothèse est envisageable : une alliance entre Ruddy Duville, chef de file de la majorité sortante, et Jean Monfort, chef de file de l’opposition. Un scénario rarement vu. Or, rien n’est devenu impossible sur l’échiquier politique martiniquais depuis l’alliance électorale inattendue entre deux tours pour les élections territoriales de 2015.

Les électeurs diamantinois devront attendre quelques jours pour connaître la configuration proposée par les prétendants à la mairie. Soit ils auront à trancher entre deux candidats. Soit ils devront choisir entre les trois qualifiés au second tour. Nous assisterions alors, fait rare, à une réédition du premier tour.
 
Résultat du 1er tour (15 mars 2020)
♦Diamant : 29 sièges à pourvoir et 2 au conseil communautaire
Inscrits : 5 210
Abstentions : 2 222 (42,65%)
Votants : 2 988 (57,35%)
Blancs : 34
Nuls : 54
Exprimés : 2 900 (55,66 %)

Ruddy Duville 1 339 (46,17 %)
Hugues Toussay 1 242 (42,82 %)
Jean Monfort 319 (11,00 %)