Les directives du ministre de l'Éducation pour l'apprentissage de la lecture

éducation
Jean-Michel Blanquer
Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale ©France-infos
Le ministre de l’Éducation, Jean-Michel Blanquer, prône des recommandations en matière d’apprentissage de la lecture. Il a adressé un courrier aux enseignants le 26 avril dernier. Le ministre prône la méthode syllabique.
Jean Michel Blanquer a transmis son courrier aux enseignants pour enrayer la baisse du niveau de lecture notamment des élèves du primaire. À travers des circulaires, le ministre de l’éducation prône des recommandations en matière d’apprentissage de la lecture.

Choix d'une méthode


Deux méthodes s’opposent à ce jour : la méthode syllabique et la méthode globale. La méthode syllabique est l’apprentissage d’un mot, syllabe après syllabe et la méthode globale c’est le mot en entier. Le débat divise actuellement le monde de l’éducation nationale. Jean-Michel Blanquer a fait son choix. Le ministre préconise la méthode syllabique. Dans un livret de 130 pages sur l’apprentissage de la lecture au CP, il en fait une référence destinée à tous les enseignants. Pour le ministre, la priorité reste l’acquisition des fondamentaux par tous les élèves de l’école primaires, à savoir, lire, écrire, compter mais aussi respecter l’autre.


Tests et évaluations


Concernant l’apprentissage de la lecture, le ministère de l’Éducation nationale rejette la méthode globale et préconise aux enseignants : une dictée par jour et deux exercices de 15 minutes.
Le ministre souhaite que les élèves maîtrisent parfaitement l’écriture de toutes les lettres minuscules. Pour cela dit-il la méthode syllabique est la meilleure. Jean-Michel Blanquer, précise dans son courrier, que sur les dix-huit heures de formation que les professeurs des écoles suivent chaque année, neuf heures seront désormais consacrées à l’apprentissage de la lecture et neuf heures aux mathématiques.

La notion d'ajustements nécessaires aux enseignements est aussi envisagée. " Pour vous aider à répondre aux difficultés de vos élèves, nous avons mis en place des évaluations. L’année prochaine, des tests, en début et milieu de CP ainsi qu’en CE1 vous permettront d’ajuster vos enseignements au plus près de leurs besoins" écrit le ministre.

Une nouvelle vision


C'est tout un travail de fond qui est lancé dès les petites classes. Les directives du ministre de l'éducation traduisent une volonté de changer les choses. Il faut maintenant les mettre en oeuvre avec l'ensemble du monde de l'éducation et revoir le modèle unique qui a été imposé pendant des années. Syndicats et enseignants n'ont pas encore donné leur point de vue à ces directives du ministre de l'Éducation nationale.