Disparition d’Edouard Jean-Élie, ex maire d’Ajoupa-Bouillon, en Martinique

politique
Edouard Jean-Elie
Edouard Jean-Elie conseiller général (1972-1994) et maire de la commune d’Ajoupa-Bouillon durant 24 ans, (1971-1995). ©Martinique la 1re
L’ancien maire, conseiller général et ex professeur d’espagnol est décédé samedi 13 juin 2020. Membre du GRS puis du PPM, avant de se mettre en retrait de la vie politique, il est néanmoins resté un observateur assidu de la vie de la cité.
Ancien élève du lycée Schoelcher puis de la faculté de Toulouse, Edouard Jean-Elie s’est très tôt lancé en politique.
Parallèlement à son activité professionnelle à l’éducation nationale en tant que professeur d’espagnol, il fut conseiller général (1972-1994) et maire de la commune d’Ajoupa-Bouillon durant 24 ans, (1971-1995).
Edouard Jean-Elie
Edouard Jean-Elie, ancien maire d'Ajoupa-Bouillon, retraité de l'éducation nationale. ©Cap Facebook Edouard Jean-Elie
Edouard Jean-Elie a d'abord milité au sein de GRS (Groupe Révolutionnaire Socialiste), puis au PPM (Parti Progressiste Martiniquais), mais l'homme a gardé jusqu'au bout de sa vie, ses convictions communistes.

Jean-Claude Duverger, chef de fille du Parti Progressiste Martiniquais à la CTM (Collectivité Territoriale de Martinique) se souvient, au téléphone de Pédro Monnerville.

Jean-Claude Duverger

Ces dernières années, Edouard Jean-Élie semblait adhérer à l’idéologie de la France Insoumise de Jean-Luc Mélanchon. Sur sa page Facebook, il a souvent relayé les communications du parti d’extrême-gauche, en particulier lors de l’élection européenne de mai 2019.

Une énorme menace pèse sur nous tous. 
Un responsable : le système capitaliste néolibéral. Il faut le détruire, sinon...
 
(Edouard Jean-Élie - post Facebook, le 19 mars 2019)


Édouard Jean-Élie, père de notre consœur Barbara Jean-Élie, aurait eu 87 ans le 13 octobre 2020.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live