publicité

Les distributeurs hors agence vont-ils disparaître ? certaines banques s'interrogent

Les distributeurs automatiques de billets se font rares par endroits, car l'entretien hors-agence coûte trop cher aux banques. Jusqu'à 200.000 euros de pertes annuelles pour certains établissements, car les habitudes des clients ont changé.

© MARTINIQUE 1ERER
© MARTINIQUE 1ERER
  • Grégory Gabourg & Guy Etienne
  • Publié le
C’est le cas du Crédit Agricole qui s'appuie sur les résultats d’une enquête relative à la rentabilité de ses distributeurs automatiques de billets. La facture est salée. Au moins 200.000 euros de pertes par an pour la banque qui dit être dans l'impossibilité de maintenir les DAB (Distributeur Automatique de Billets), dans ces conditions.

Jean-luc Herry

Jean-Luc Herry, directeur général adjoint du Crédit-Agricole de Martinique et de la Guyane.
Ces guichets supprimés ont comme point commun, le fait d’être tous situés hors agence. Ils représentent un coût supplémentaire pour les établissements, avec des loyers parfois élevés payés aux propriétaires des lieux d'installation (stations-service, centres commerciaux entre autres).


La fréquentation des automates est en baisse


Les banquiers affirment que le coût de ces installations hors des murs de leurs établissements est rarement amorti, à cause notamment, d’une baisse de la fréquentation liée à l’augmentation du paiement sans contact et par carte bancaire. La tendance pourrait se généraliser progressivement.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play