Divergences entre le préfet et l’intersyndicale du CHU de Martinique, sur le Pass sanitaire et l’obligation vaccinale

hôpital
Préfecture de Martinique
Préfecture de Martinique ©Martinique la 1ère
A l’issue d’une rencontre entre les syndicats de la santé et le préfet du territoire, les positions restent divergentes. Les représentants du personnel sont toujours contre le Pass sanitaire et la vaccination obligatoire. Un ex pharmacien parle de "malhonnêteté intellectuelle".

L’intersyndicale du Centre Hospitalier Universitaire de la Martinique a été reçue en début de semaine (lundi 30 août 2021) par le préfet du territoire, Stanislas Cazelles, entouré de la direction de l’ARS, du CHUM et de membres de la Collectivité Territoriale de Martinique.

Au centre des échanges (parfois houleux), le Pass sanitaire, l’obligation vaccinale, ou encore la place des médecins libéraux dans la chaine de soins liés à la pandémie de coronavirus. Mais les positions divergent encore entre le représentant de l’Etat et les 7 organisations syndicales mobilisées.  

(Re)voir le reportage de Delphine Bez et Manon Touati (stagiaire).

Alain Cadoré, est un ancien pharmacien âgé aujourd’hui de 81 ans. Il rappelle que depuis des années, la loi rend obligatoire certaines vaccinations pour les professionnels de santé. Il est lui même vacciné et parle de "malhonnêteté intellectuelle" de la part de certains syndicalistes.

Je donne l’exemple de l’hépatite B, du DTP et de la tuberculose (le BCG). Mais pour se rendre en Guyane, il fait aussi être obligatoirement vacciné contre la fièvre jaune avant de fouler le sol de Cayenne.

 

Et je rappelle que la médecine n’était pas aussi avancée qu’aujourd’hui, au moment où ces différents vaccins ont été mis en circulation.

Donc je dis qu’il y a de malhonnêteté intellectuelle de la part de certains syndicats.

Alain Cadoré

Vaccin / vaccination / Covid / coronavirus
Vaccination contre le coronavirus (image d'illustration) ©Guy Etienne

La vaccination contre la Covid-19 est rendue obligatoire depuis la loi N° 2021-1040 du 5 août 2021, relative à la gestion de la crise sanitaire, à compter du 15 septembre 2021, pour les professionnels de santé et médico-sociaux.