martinique
info locale

Une douzaine de personnes haut placées, accusées de corruption en République Dominicaine

monde
République Dominicaine, ministre de la justice Jean Alain Rodriguez
République Dominicaine, ministre de la justice Jean Alain Rodriguez BNamericas
En République Dominicaine, le ministre de la justice demande 18 mois de détention provisoire pour une douzaine d’individus haut placés, accusés d’avoir accepté des pots-de-vin de 92 millions de dollars en échange de contrats de travaux publics.
L’actuel ministre de l’Industrie et du Commerce,Tamistocles Montas, l’ancien président du Sénat, Andres Bautista, 3 législateurs et des hommes d’affaires sont parmi les 12 personnes mises en examen pour corruption, fraude et blanchiment d’argent.

Ces personnalités sont accusées d’avoir accepté des pots-de-vin de la compagnie de construction brésilienne, Odebrecht, en échange de contrats de travaux publics.

 C’est sans précédent…l’ampleur de ces crimes et les postes occupés par les accusés, a déclaré Jean Alain Rodriguez, Ministre de la Justice de la République Dominicaine.


Les accusés ont été interpellés après avoir été dénoncés par les représentants d’Odebrecht. Depuis 2001, Odebrecht admet avoir versé 92 millions de dollars aux accusés afin d’obtenir 17 contrats pour la construction d’autoroutes, de barrages et une centrale électrique.

Ce dernier, construit en 2013, a coûté 2 milliards de dollars, l'appel d'offre le plus élevé. Il dépassait même le plafond de 500.000 dollars imposé par le gouvernement. Aujourd'hui, le président de la République Dominicaine, Danilo Medina, a crée une commission pour enquêter sur le processus d’appel d’offres.

Le Ministre de la Justice demande que les accusés soient placés en détention provisoire pendant 18 mois, le temps de boucler l’enquête. Odebrecht a déjà été condamné par un tribunal américain à payer une amende de 184 millions de dollars au gouvernement de la République Dominicaine. La compagnie est désormais interdite dans le pays.
 
Publicité