Drame de Rivière-Salée : le parquet fait appel

faits divers
Lieu accident
Lieu du drame à Rivière-Salée ©Martinique La 1ère
Mise en examen pour homicide volontaire sur conjoint, mais laissée en liberté sous contrôle judiciaire, la situation pourrait évoluer pour l'épouse de Jacques Marcialy. Le parquet de Fort-de-France fait appel de cette ordonnance.
Suite à la mise en examen de l'épouse de Jacques Marcialy, samedi après-midi (31 mars 2018), pour homicide volontaire sur conjoint, le parquet avait requis un placement en détention. Cependant, le juge des libertés et de la détention (JLD) a choisi de la laisser en liberté sous contrôle judiciaire jusqu'à sa comparution éventuelle devant un tribunal.



Le procureur de la République de Fort-de-France a annoncé ce mardi (3 avril) que le parquet a interjeté appel de cette ordonnance. Ainsi selon Renaud Gaudeul "la question du placement en détention provisoire de la personne mise en examen sera donc examinée prochainement par la chambre de l'instruction de la Cour d'appel de Fort-de-France".