martinique
info locale

L'école maternelle de Moulin à Vent au Robert, s'appelle Mano Césaire

éducation
École du Robert
Emmanuel (Mano) Césaire (chemise rouge) avec à ses côtés Alfred Monthieux, le maire du Robert (15 février 2019). ©Daniel Bétis
Bel hommage rendu ce vendredi 15 février 2019 au Robert (commune nord atlantique) à Emmanuel Cesaire. L’école maternelle de  Moulin à vent s’appelle désormais Mano Césaire, du nom du violoniste, auteur-compositeur, arrangeur membre fondateur de l’ensemble Malavoi
Depuis trois semaines, le maire du Robert Alfred Monthieux, a démarré une opération valorisant des citoyens de sa ville. Personnes ressources ou réfèrents, ces personnalités ont oeuvré pour la Martinique dans plusieurs domaines.

L'école primaire de Pointe Lynch s'appelle désormais Émile Capgras du nom d'un ancien président de Région. Depuis mardi dernier (12 février), l'école maternelle de mansarde porte le nom d'Hélène Pidéry. Hier (vendredi 15 février), l'école maternelle de Moulin à Vent a été baptisée école Mano Césaire.


Une installation en musique, comme il se doit


La cérémonie s'est déroulée en présence du maire Alfred Monthieux, des adjoints en charge de l'opération, Patrick Marie-Madeleine, Wiltor Harnais, Joëlle Félixine, des directeurs et enseignants de la communauté robertine, du conseiller de la CTM Belfort Birota, de la directrice Migue-Ange Ozier-Lafontaine et son adjointe Janine Paderna, de l'inspectrice de la circonscription Marie-Anne Varga.

L'épouse d'Emmanuel Césaire, Danielle, ses enfants Catherine et Claude, sa soeur Clara, étaient aussi présents dans l'assistance. La manifestation s'est mise en place avec la chanson "Chimin Mwen" qui a donné l'occasion aux enfants d'être dans le ton. Puis avec talent, la section maternelle a entonné une autre composition de Mano Césaire "APré la pli". 

La directrice de l'école souligna l'importance d'une telle manifestation et la participation des enfants, l'implication des enseignants autour d'un projet artistique important. Un pari audacieux sur la musique martiniquaise qui se poursuivra dans le cadre de l'école placée en réseau prioritaire
 

Des discours de circonstance et des félicitations


Après  le mot de la directrice, les enfants ont offert un cadeau à Mano Césaire, puis la plaque était dévoilée. D'autres intervenants comme le maire, les responsables de l'opération, l'inspectrice de circonscription, le conseiller de la CTM, ont mis en exergue le rôle et l'importance de l'école, le pourquoi d'une reconnaissance, les valeurs qui encadrent la vie, l'importance de la culture et la présentation de Mano Césaire. 
 

Qui est Mano Césaire ?


Mano Césaire est à quelques jours de ses 75 ans (26 février 1944). C'est un violoniste, auteur-compositeur, arrangeur membre fondateur de l’ensemble Malavoi. Fils d’Omer Césaire (frère aîné du chantre de la négritude Aimé Césaire). Il a eu la chance de grandir dans un foyer ouvert à la culture. Son père taquinait le piano. Sa mère d’origine guyanaise (qui avait fait le conservatoire) était  virtuose du piano.
Emmanuel Césaire
Emmanuel Césaire chez lui au Robert. ©D.Betis
Fasciné dès sa jeunesse par le violon, ses parents l’ont inscrit au cours de Paul Calonne et Colette Frantz deux instrumentistes de talents. Sa capacité d’apprendre, sa dextérité, son amour de l’instrument, sa rigueur ont fait de lui une référence. Soucieux de mettre son savoir à portée de tous, il crée en compagnie de Jean Paul Soïme et Christian De Negri le célèbre orchestre Malavoi. Aujourd’hui, inlassablement il poursuit sa mission de transmission commencée avec ses enfants et ses élèves.

L'opération de valorisation des citoyens de la ville se poursuit, la semaine prochaine sera inaugurée l'école élémentaire Édouard Delépine (historien, ancien maire du Robert et ancien conseiller régional).
Publicité