Éditeurs et écrivains martiniquais au nombre des invités chez Gonzague Saint-Bris en Indre-et-Loire

livres
Chez Gonzague Saint-Bris
Les écrivains chez Gonzague Saint-Bris le 28 août 2022. ©B.D.
150 écrivains réunis le 28 août 2022 à Chanceaux-près-Loches en Indre et Loire, chez Gonzague Saint-Bris chef de file des nouveaux romantiques, (décédé accidentellement en août 2017), pour la quatrième édition des Écrivains. Éditeurs et écrivains martiniquais étaient parmi les convives avec Suzanne Dracius, Jean-Benoît Desnel et François Xavier Guillerm.

Plusieurs écrivains de renom à Chanceaux-Près-Loches chez Gonzague Saint-Bris (dimanche 28 août 2022), pour l'avant-première de la rentrée littéraire nationale dans la région du centre Val-de-Loire. Parmi eux, Daniel Picouly lauréat du prix de l'autobiographie, l'académicien Jean-Marie Rouart, le prix Goncourt 1985 Yann Queffelec ou l'angevine Laura Poggioli, lauréate du prix du 1er roman.

Autres personnalités, les vedettes de la télévision, Nathalie Saint-Cricq, Christine Kelly, Eric Nauleau et le journaliste d'investigation Victor Castanet (enquête sur les Ehpad).

chez Gonzague Saint-Bris
Les écrivains ont profité de cette affluence pour dédicacer leurs œuvres ©B.D

L’écrivaine martiniquaise, Suzanne Dracius prix Virgile 2019, décerné par le Cénacle européen pour son oeuvre et son engagement, a présenté quelques ouvrages. L'anthologie de poésie "Nourritures néo humanistes", la monographie de contributions collectives, intitulée La faute à Bonaparte, mettant en lumière le rétablissement de l’esclavage (26 mai 1803) par le Premier consul, et l'ouvrage collectif "Vingt ans après le 9/11" sur les événements du 11 septembre 2001.

François Xavier Guillerm, journaliste, a présenté son ouvrage "La veste jaune", sous-titré "La-i-pann, i sèk" (advienne que pourra). Un livre qui pose la problématique du corps social et culturel des Antilles françaises, l’héritage de l’esclavage et de la colonisation.

L'auteur a écrit "Indépendance créole" aux éditions Jasor en 2007, "Le sang des nègres" chez Galaad en 2015, "Erreur de frappe", un roman policier chez Caraibéditions en 2019.

Gonzague Saint Bris
Le journaliste François Xavier Guillerm. ©B.D.

Des distinctions

Pour ce rendez-vous de partage, 5 prix ont été décernés :

Le Prix de la rentrée est décerné à Sébastien Spitzer pour son roman sur Hiroshima, "La revanche des orages" paru chez Albin Michel.

Le prix du premier roman est attribué à Laura Poggioli pour trois sœurs  (éditions L'Iconoclaste), une histoire vraie de trois jeunes Russes parricides,

Clara Benador décroche  le prix révélation pour "Les petites amoureuses" (éditions Gallimard), racontant  une amitié à Casablanca au Maroc.

Le prix du jury récompense Sylvie Le Bihan pour "Les sacrifiés" (éditions Denoël) l'entre-deux-guerre en Espagne.

Le prix autobiographique récompense Daniel Picouly "les larmes du vin" paru chez Albin Michel.

Ces différents prix rappellent cette phrase célèbre de Gonzague Saint Bris "Les livres sont issus des arbres, il fallait que les écrivains reviennent avec l’hommage de leurs feuilles".

Cinq ans après la disparition de Gonzague Saint-Bris, l'événement de la Forêt des livres rebaptisé les écrivains chez Gonzague Saint-Bris, draine toujours autant d'écrivains et stars des médias. La magie continue d'opérer en Touraine sur les terres de Balzac, Léonard de Vinci, Ronsard et Rabelais. Un public toujours aussi nombreux vient toute la journée sans période creuse en fréquentation pour cette journée littéraire dans la forêt de Chanceaux-près-Loches. Après 4 ans d'absence, je suis de nouveau comblé et sous le charme.

Jean-Benoît Desnel - éditeur martiniquais

Le marathon des évènements de la rentrée littéraire entre autres à Paris ou en Île-de-France, se poursuivra pour les auteurs et les éditeurs. Après ce rendez-vous en Touraine, tous se préparent pour la fête populaire de l’humanité les 9-10 et 11 septembre 2022 dans l'Essonne.