Élections législatives à Saint-Vincent et les Grenadines dans le contexte du coronavirus

élections
Ralph Gonsalves
Ralph Gonsalves, Premier ministre Saint-Vincent et les Grenadines, brigue son 5e mandat. ©Facebook
À Saint Vincent et les Grenadines, c’est la dernière ligne droite avant les élections législatives ce jeudi, 5 novembre 2020. La COVID-19 a anéanti le tourisme, le pilier de l’économie. C’est dans ce contexte morose que Ralph Gonsalves brigue un record 5ème mandat.
 
Ralph Gonsalves, 74 ans, que tout le monde appelle, le Camarade, brigue un 5e mandat de Premier ministre, record. Ce sera son dernier, selon lui.
 

Je suis comme du bon vin dont le goût est devenu meilleur et plus doux.

Ralph Gonsalves, Premier ministre sortant de Saint-Vincent et les Grenadines.


Pendant ses 20 ans à la tête du pays, Ralph Gonsalves a construit un aéroport international à Saint-Vincent avec les financements vénézuéliens, cubains, et taiwanais. L’éducation a été une priorité. 7000 enfants ont obtenu des bourses d’études. L’agriculture et la pêche ont cédé la place au tourisme en tant que moteur économique.
Saint-Vincent et les Grenadines aéroport
L'aéroport international de Saint-Vincent et les Grenadines. ©Caroline Popovic
Ces élections de 2020 ont lieu dans un contexte morose. Beaucoup d’habitants ont perdu leurs emplois à cause de l’épidémie de COVID19. 73 cas ont été enregistrés dans le pays ainsi que 1000 cas de la dengue. Cette dernière a causé la mort de 6 personnes dans le pays.

Le chômage dépasse 30%. Depuis le 1er mars 2020, près de 400 entreprises ont fermé leurs portes, certaines définitivement, ce qui représente une perte de 16%.

Les recettes de la TVA ont chuté de 49%.
Kingstown, capitale de Saint Vincent et les Grenadines
Kingstown, capitale de Saint Vincent et les Grenadines ©Caroline Popovic
Camillo Gonsalves, fils du Premier ministre et ministre des finances, a promis de créer plus de 4500 emplois grâce aux nouveaux projets dans le secteur de l’hôtellierie et la construction.

Le parti de Ralph Gonsalves, l’ULP, Parti Travailliste Uni, occupe 8 des 15 fauteuils à l’Assemblée Nationale. Gonsalves a obtenu le même score lors des législatives de 2015.

C’est loin des victoires écrasantes de 2001 et 2005 quand il a remporté 12 des 15 circonscriptions.
 

Une opposition en quête de crédibilité


Le leader de l’opposition, Godwin Friday, un juriste âgé de 61 ans, est député de la circonscription Grenadines Nord. Son parti, le NDP, Parti Nouveau des Démocrates, occupe les bancs de l’opposition depuis 20 ans.
Godwin Friday
Godwin Friday, leader de l'opposition de Saint-Vincent et les Grenadines avec une partisane. ©facebook
Godwin Friday accuse Ralph Gonsalves de rester trop longtemps au pouvoir (il n’y a pas de limitations de mandats) et de vouloir préserver le fauteuil du Premier ministre pour son fils Camillo.
Camillo Gonsalves
Camillo Gonsalves présente le programme politique du parti de son père, Premier ministre Ralph Gonsalves. ©facebooklanceneverson
Godwin Friday mène une campagne sur le développement de la jeunesse et la baisse des impôts, surtout la TVA actuellement à 16%.

Il a rendu public le contenu d’un rapport confidentiel sur la pauvreté à Saint-Vincent et les Grenadines. 36% de la population vit en-dessous du seuil de pauvreté.

Le rapport affirme que les riches deviennent encore plus riches alors que les pauvres ne cessent de tomber dans la précarité. Ralph Gonsalves conteste ce document. Il veut le refaire.

Le syndicat du service public appelle ses membres à voter contre Ralph Gonsalves. "Son gouvernement n’a jamais tenu ses promesses envers les fonctionnaires", estime-t-il.

33 candidats et 15 fauteuils sont en lice aux législatives de Saint.-Vincent et les Grenadines, le jeudi 5 novembre 2020.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live