publicité

Un élu de la Barbade quitte la majorité pour devenir l’unique membre de l’opposition

Joseph Atherley, élu lors des élections législatives du 24 mai 2018 sous l’étiquette du BLP Parti Travailliste de la Barbade n’a pas été nommé ministre. Il a quitté son parti pour devenir leader de l’opposition. Il sera le seul élu à siéger sur les bancs de l’opposition.

Joseph Atherley, leader de l'opposition de Barbade © nationnews
© nationnews Joseph Atherley, leader de l'opposition de Barbade
  • Par Caroline Popovic
  • Publié le
Les élections législatives à Barbade, du 24 mai dernier, ont donné lieu à une alternance avec la victoire écrasante du Parti travailliste (BLP) sur le Parti travailliste démocrate (DLP) au pouvoir. La majorité enregistre une défection. Joseph Atherley, élu député dans la circonscription de Saint Michael Ouest quitte le BLP, Parti des Travaillistes de Barbade pour les rangs de l'opposition.

Seul membre de l'opposition


Joseph Atherley intègre l’opposition DLP (Parti Travailliste des Démocrates). Ce parti n’a remporté aucune circonscription dans cette élection. Mia Mottley, première femme à diriger l’île, détient la totalité des 30 circonscriptions. 
Joseph Atherley, évêque et leader de l’Eglise de la Communauté Chrétienne Evangélique, devient alors le leader et seul membre de l’opposition. Son changement de statut a été  confirmé par Sandra Mason, Gouverneur général de la Barbade.

Joseph Atherley n'a pas été nommé ministre


Le nouveau premier ministre de Barbade, Mia Mottley, n’a pas nommé Joseph Atherley à un poste de ministre. Les politologues Barbadiens estiment que c'est une erreur d'avoir exclu Joseph Atherley du gouvernement, ce qui a peut être précipité sa décision de partir. Des déclarations démenties par le concerné.

“Je crois qu’il faut tout faire pour élargir notre démocratie. Je veux créer une présence physique sur les bancs de l’opposition,’’ déclare Joseph Atherley. Il s’agit de maintenir nos traditions démocratiques, le processus parlementaire. C’est pour cette raison que j'ai agi de la sorte.’’


Mia Mottley, Premier Ministre de Barbade. © Facebook Barbados Labor Party
© Facebook Barbados Labor Party Mia Mottley, Premier Ministre de Barbade.

Une position arrangeante


Le départ de Joseph Atherley pourrait bien arranger les choses pour le Premier Ministre, Mia Mottley. Cette dernière a raflé la totalité des 30 circonscriptions.

La Constitution de la Barbade ne prévoit pas qu’un parti politique détienne le pouvoir absolu. Mia Mottley a promis de faire de la place pour deux sénateurs de l’opposition, afin de créer un contrepoids au sein du gouvernement. Le député Joseph Atherley, leader de l’opposition, va nommer ses propres senateurs.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play