martinique
info locale

Élus et professionnels du rhum martiniquais défendent leur stratégie devant Annick Girardin

industrie
Session de spiritourisme
Session de spiritourisme dans les jardins de la distillerie Neisson au Carbet (samedi 16 décembre 2017) ©Gérard Germain
Les responsables du CODERUM (Comité Martiniquais d'Organisation et de Défense du Marché du Rhum), ont offert une session de Spiritourisme à la délégation gouvernementale samedi dernier à la distillerie Neisson au Carbet.
Une session de Spiritourisme s'est déroulée samedi dernier (16 décembre 2017), dans le cadre enchanteur des jardins de la distillerie Neisson au Carbet.

La délégation gouvernementale était composée de la Ministre des Outre-mer Annick Girardin, du Délégué interministériel à l’égalité des chances des Français d’Outre-mer, Jean-Marc Mormeck et leurs conseillers, du Préfet Franck Robine et du Sous-préfet de l’arrondissement de Saint Pierre et Trinité, Emmanuel Baffour.

Parmi les élus politiques : les Parlementaires Catherine Conconne et Jean-Philippe Nilor, les conseillers exécutifs Aurelie Nella et Miguel Laventure, Richard Barthéléry, conseiller territorial, Président de la SAEM du Galion, et le Maire de Saint Pierre Christian Rapha,

Au nombre des sociaux professionnels : Louis-Daniel Bertome, Président de la Chambre d’Agriculture, Justin Céraline, Président de la SICA Canne Union, et Hervé Toussay, Président de l’AMPI, étaient également présents ainsi que des salariés de ces structures.
Session de spiritourisme
©Gérard Germain

La distillerie vient de fêter ses 85 ans avec son lot de nouveautés


Un délégation accueillie par Claudine Neisson-Vernant, dirigeante de la distillerie entourée de Charles Larcher, Président du CODERUM (Comité Martiniquais d'Organisation et de Défense du Marché du Rhum), et de l’ensemble des représentants des distilleries.

La distillerie qui vient de fêter ses 85 ans avec son lot de nouveautés, était particulièrement en beauté, magnifiée par "un éclairage remarquable", de l'avis des invités. La statue de 4 mètres de hauteur de Jean-Luc Toussaint, "Le coupeur de cannes", et les peintures de Philippe Baudelocque, sont installées à l’intérieur de la distillerie depuis 2 semaines.
Session de spiritourisme
La Statue de 4 mètres de hauteur de Jean-Luc Toussaint "Le coupeur de cannes". ©Gérard Germain
Le premier temps a été consacré à la canne à sucre dont Justin Céraline a vanté l’importance de la culture dans la démarche Spiritourisme. Les variétés de cannes de Neisson ont été présentées, en particulier la canne bio, permettant l’élaboration de l’unique Rhum bio AOC au Monde (66° et 52,5º). Ensuite Claudine Neisson-Vernant a effectué une visite commentée des divers stades du processus de fabrication des rhums blanc et vieux de la Maison. La colonne à distiller et le chai de rhum vieux ont notamment fait l’admiration des visiteurs.

"Faire de la Martinique, La référence mondiale en matière de rhum agricole d’excellence avec ses rhums AOC" (Charles Larcher)


La ministre et la délégation ont pu prendre la mesure de l’ambition du Président du CODERUM Charles Larcher et de ses adhérents, soutenus, par la CTM, le CMT, tous les acteurs de la filière et l’AMPI qui veulent faire de la Martinique "La référence mondiale en matière de rhum agricole d’excellence avec ses rhums AOC" et "un emblème touristique à vocation internationale". 
Charles Larcher
Charles Larcher, président du Coderum ©Gérard Germain
"L’ensemble des activités touristiques liées à la valorisation de la filière canne-sucre-rhum marquée du sceau d’exception de l’Appellation d’Origine Contrôlée (AOC) constitue en effet un secteur moteur d’attractivité, de développement économique durable et de création d’emplois, dont le haut potentiel de compétitivité est démontré", explique Charles Larcher.

Le président du Coderum a alors présenté les grandes lignes d’une stratégie conjointe de marque Territoriale /entreprises du Rhum et un Plan d’actions en 3 ans, qui va irriguer toute l’économie de l’île. Ce projet ambitieux porté par le CODERUM et ses partenaires, sera nécessairement affiné dans le cadre des travaux des Assises de l’Outre-mer.

La délégation a ensuite été conviée à suivre un cours de dégustation et de préparation du "ti-punch" auquel la ministre a été très attentive. Elle a pu également goûter à quelques spécialités martiniquaises. Elle a échangé en toute simplicité avec les professionnels présents en les félicitant pour leur dynamique de travail et en les encourageant à développer leur plan d’actions dont elle suivra l’évolution.

"La Martinique, pays du Rhum, une réalité ici à la Maison Neisson. Bravo Madame pour votre travail. À bientôt", a déclaré Annick Girardin, Ministre des Outre-mer à l’adresse de Claudine Neisson-Vernant.
Session de spiritourisme
©Gérard Germain
Session de spiritourisme
©Gérard Germain

 

Publicité