publicité

Encore quelques jours avant de connaître le nom du repreneur d'ATV

À l'issue de l'audience de ce mardi après-midi, le tribunal de commerce de Fort-de-France rendra sa décision le 13 mars prochain dans le dossier de reprise de la chaîne ATV (Antilles Télévision). Il faudra choisir entre les groupes Smart Consulting de Paris et AFM TV de la Guadeloupe.

© Martinique1ere
© Martinique1ere
  • Guy Étienne et Joseph Nodin
  • Publié le
Le tribunal de commerce de Fort-de-France va faire son choix le 13 mars prochain entre le groupe Smart Consulting et AFM TV pour reprendre la chaîne Antilles Télévision (ATV). Décision prise cet après-midi (mardi 6 mars 2018) au terme d'une longue audience. 

Le 27 février dernier, il avait été demandé aux trois repreneurs potentiels d'améliorer leur offre et d'apporter plus de garanties financières à leur projet respectif.

2 offres retenues sur 3


Smart consulting est un groupe basé à Paris et qui serait déjà bien implanté dans le secteur des médias audiovisuels depuis plus de 20 ans. Cette offre préconise la reprise de l'ensemble du personnel avec la promesse de fonds importants pour la poursuite de l'activité. Gilles Camouilly, le représentant du groupe, présent à l'audience, a mis en avant une expérience d'environ 25 ans dans le monde audiovisuel notamment à TF1, France TV ou en tant qu'ancien directeur d'antenne de France Ô.

L'offre d'AFM TV, avec le propriétaire d'ETV Guadeloupe, détenue par Jean-Yves Frixon et le groupe Blandin, qui propose de reprendre les 54 salariés de la société Wipa, qui gère la rédaction d'ATV Martinique et média H, qui englobe les autres activités de diffusion, de production, ainsi que la rédaction de Guadeloupe. AFM TV mise sur la production locale afin de se passer des programmes de M6 et de TF1, mais en conservant le partenariat avec BFM.

Enfin la 3e offre est portée par Robert Moy, un ancien cadre du service public de l'audiovisuel, aujourd'hui président d'Alizé TV en Guadeloupe, qui s'intéresse uniquement au sort d'ATV Guyane. Il ne s'est pas présenté à l'audience, son offre n'est donc pas retenue.

Une dette sociale très importante...


Le personnel attend bien sûr avec impatience l'évolution de ce dossier. ATV est placée en redressement judiciaire depuis le mois de décembre 2017 entre autres à cause de ses dettes sociales d'environ 800 000 euros...
1 520 377 025

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play