martinique
info locale

Encore une semaine pénible pour les usagers des bus et navettes maritimes ?

social
transports
©Martinique1ere
Les bus du réseau Mozaïk ne devraient pas reprendre du service en ce début de semaine, car la situation semble se tendre un peu plus entre la CSTM et le patron du sous-traitant Sotravom.
 
Selon Bertrand Cambusy, le secrétaire général de la CSTM (Centrale Syndicale des Travailleurs Martiniquais), Antoine Rulle, le patron de la Sotravom, aurait récusé l’un des deux médiateurs* représentant le patronat, pour justifier une fois de plus son absence à la table des négociations. Une décision dénoncée par le syndicaliste sur nos antennes ce week-end.Bertrand Cambusy a d’ailleurs averti le préfet, que le conflit risque de se durcir, avec l’entrée en scène d’autres secteurs d’activité en guise de soutien.

On est en train de foutre en l'air l'économie de Schoelcher et de la Martinique, s'insurge Luc Clémenté, le maire de Schoelcher.

Parmi les 4 communes du centre directement impactées, il y a la ville de Schœlcher, dont le maire a lui aussi rencontré le représentant de la CSTM, dans un souci d’apaisement. Luc Louison-Clémenté qui lance un appel à la raison en direction du dirigeant de la société Sotravom (installée sur le territoire schoelchérois).

Appel du maire de Schoelcher

Le maire de Schoelcher a aussi songé à un "plan B" afin de soulager les usagers avec des solutions alternatives "dont la concrétisation est compliquée", avoue-t-il.

À cause de l'appel à la grève générale des sections de la CSTM en soutien aux chauffeurs de la Sotravom, plusieurs vedettes maritimes pourraient encore rester à quai en ce début de semaine.

 *Les médiateurs sont le syndicaliste Gilles Marthe le représentant patronal, Georges Bagoé.
Publicité