publicité

Les enfants trinquent face à l'exposition sonore et répétée pendant le carnaval

Le carnaval est terminé, et dès ce jeudi, les médecins sont consultés sur les traumatismes et lésions musculaires après les défilés et soirées. Mais il y a aussi des questions sur les conséquences des agressions sonores. Elles constituent un danger pour les oreilles des plus jeunes.

Avec l'ambiance, le son monte crescendo et constitue un danger pour les oreilles des plus jeunes © Martinique la 1ère
© Martinique la 1ère Avec l'ambiance, le son monte crescendo et constitue un danger pour les oreilles des plus jeunes
  • Par Jean-Claude SAMYDE
  • Publié le , mis à jour le
Après les quatre jours gras, adultes comme enfants sont concernés par les problèmes de décibels,  l'exposition prolongée aux enceintes et bruits dans les vidés. Ces volumes sonores pendant le carnaval ont des conséquences sur l'audition.

Ces agressions sonores constituent un danger pour les oreilles des plus jeunes. Pour les protéger, de plus en plus de parents investissent dans des casques anti-bruit.

Mais la grande majorité des enfants sont sans protection aux abords de sonos et enceintes ou lors des passages des groupes. Les agressions sonores peuvent avoir de graves conséquences sur l'audition.

(Re)voir le reportage d'Aurelie Treuil
Carnaval : décibels et enfants

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play