Une enquête est ouverte sur le supposé détournement de fonds publics au Rectorat de Martinique

justice
Rectorat de Martinique
Le rectorat de Martinique à Schoelcher lors d'une des manifestations d'enseignants. ©Martinique la 1ère
Il y a 3 jours, nous abordions une suspicion de détournement d'argent public au Rectorat de Martinique. Après démarches judiciaires et administratives, l'ancien responsable des EMS (équipes mobiles de sécurité en milieu scolaire), a été entendu dans le cadre d'une enquête préliminaire.
Patrick Oliny fait donc trembler l'autorité martiniquaise de l'éducation. Cet ancien responsable du service des EMS (Équipes Mobiles de  Sécurité) du rectorat, a intenté plusieurs actions en justice visant notamment le Recteur, son directeur de cabinet, son secrétaire général et le DRH (Directeur de Ressources Humaines) de l'institution.

L’utilisation du budget de l’EMS fait l’objet d’un strict contrôle (cabinet du rectorat)


Comme indiqué le lundi 27 janvier 2020, une différence de deux fois 220 000 € sur deux ans serait inexpliquée.
Dans un communiqué publié lundi soir (27 janvier 2020), le cabinet du Recteur se défend. "Concernant les allégations de détournement de dotation émises, l’ensemble des données et documents seront transmis aux services du procureur de la République en toute transparence, dans le cas où une enquête serait ouverte. Le budget et le personnel de l’EMS ont été substantiellement augmentés depuis 2009 par l’académie de Martinique. Par ailleurs, l’utilisation du budget de l’EMS fait l’objet d’un strict contrôle".

Cet argent, versé par la délégation ministérielle à la lutte contre les violences scolaires (rattaché au Ministère de l'Éducation Nationale), était dédié à la revalorisation des salaires des agents du service EMS et à l'achat d'un véhicule neuf (celui qui est actuellement en service a plus de 7 ans et tomberait régulièrement en panne).

Cette affaire de détournement supposé est actuellement instruite par le parquet de Fort-de-France. Patrick Oliny, qui est le seul à avoir alerté le Procureur de la République en lui adressant un courrier, a ainsi été entendu par les gendarmes de la brigade territoriale de Schoelcher.

L'audition s'est tenue lundi 27 janvier 2020. L'ancien responsable du service EMS du Rectorat de Martinique, a ainsi pu donner des noms aux enquêteurs qui investiguent désormais pour la Justice. 
 

Une plainte déposée pour harcèlement, intimidation, menaces verbales...


Dans son périple pour récupérer les sommes envoyées par la délégation ministérielle à la lutte contre les violences scolaires pour son équipe, Patrick Oliny n'a pas été épargné. Harcèlement moral, menaces verbales, intimidation par mail, propos discriminants, non-respect de la vie privée, voilà ce qu'il reproche au Recteur, à son directeur de cabinet, au DRH et au secrétaire général. Il a donc porté plainte le 16 septembre 2019.

Nous ignorons si cette plainte a donné des suites. Le parquet ne nous a ni infirmé, ni confirmé l'ouverture d'une information judiciaire.

Écoutez l'entretien accordé par Patrick Oliny à notre rédaction.

Patrick Oliny


 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live