publicité

Enseignants, personnels soignants, fonctionnaires...en grève demain, quelles conséquences ?

L'appel national à la grève lancé demain jeudi (22 mars) par les syndicats contre la politique du gouvernement, est relayé en Martinique par les grandes organisations syndicales, en particulier dans l'enseignement et les mairies.

Manifestation à Fort-de-France (septembre 2017) © Martinique 1ère
© Martinique 1ère Manifestation à Fort-de-France (septembre 2017)
  • Martinique La 1ère
  • Publié le
Les grandes organisations syndicales martiniquaises (CGTM, FO...) appellent à la grève demain (jeudi 22 mars 2018) contre la politique du gouvernement. Les fonctionnaires seront en première ligne. Ils protestent contre le gel du point d'indice, la restauration du jour de carence en cas de maladie et la suppression de 120 000 postes. Le mouvement devrait être suivi dans les écoles, les crèches, les hôpitaux et les Ehpad.

Établissements scolaires
"Contre la destruction du système éducatif en particulier la voie Professionnelle, contre la suppression des postes en Martinique à la rentrée 2018 et pour lutter contre les affectations forcées hors de l’académie", le FNEC FP-FO Martinique avec le SNETAA FO, le SNFOLC, le SNUDI FO et le SPASEEN appellent les personnels à participer au rassemblement organisé jeudi 22 mars 2018 à la maison des syndicats. 

Santé
L’Association Sauver la Santé en Martinique, partie prenante du Collectif CHUM Douvan Douvan appelle la population et les professionnels de santé à la rejoindre pour la grève du 22 mars 2018 "afin de défendre le Service Public de Santé".

Perturbations dans les communes


Sainte-Marie
Les perturbations dans les services publics pourraient être importantes, les services municipaux de Sainte Marie et les écoles maternelles et primaires seront fermés (crèches, cantines et services annexes), annoncent les services du maire. Pour les collèges et le lycée de Sainte-Marie, les concernés sont invités à se rapprocher des établissements respectifs.

Fort-de-France
Service minimum dans les écoles suite à l’annonce de la mobilisation générale du Jeudi 22 mars 2018. "De fortes perturbations sont attendues dans les services municipaux, les crèches et les écoles. La restauration scolaire ne sera pas assurée", annonce le maire qui demande aux usagers et aux parents "de prendre toutes les dispositions nécessaires au regard de ces perturbations annoncées".
En cas d’ouverture de l’établissement scolaire, les parents sont invités à récupérer leur enfant à l’heure de la pause ou à leur fournir un repas. Dans ce dernier cas, les enfants pourront être pris en charge par les agents présents.

Ducos
Le maire de Ducos informe les usagers et les parents d'élèves qu'en raison de la grève nationale, l'ensemble des services municipaux sera fermé (mairie et annexes), ainsi que les écoles. "Il est demandé aux parents d'élèves des établissements maternels, élémentaires et primaires de prendre toutes les dispositions nécessaires afin d'assurer la garde de leurs enfants", ajoute le maire de Ducos.

Carbet
"J'informe la population que les services municipaux fermeront ce jeudi 22 mars 2018, en raison d'un mouvement de grève contre les décisions prises par le Gouvernement visant à réduire les moyens alloués liés au fonctionnement des collectivités", annonce le maire du Carbet, visiblement solidaire du mouvement. "J'informe les parents que le service de restauration scolaire ainsi que l'accueil des enfants à l'école et à la crèche municipale ne seront pas assurés".

Ce mouvement de grève pourrait aussi affecter les programmes de notre service public audiovisuel (Martinique La 1ère).

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play