publicité

Entre 18 mois et 8 ans de prison pour les accusés dans le procès de la cocaïne entre la France et la Martinique

Le délibéré a été rendu ce vendredi 12 octobre 2018 dans l'affaire de trafic de drogue. Les huit hommes soupçonnés d'avoir fait passer de la cocaïne entre la Martinique et la France de janvier à août 2016, écopent de peine entre 18 mois et 8 ans de prison.

Le public à l'intérieur du palais de justice de Fort-de-France (vendredi 12 octobre 2018). © Martinique La 1ère
© Martinique La 1ère Le public à l'intérieur du palais de justice de Fort-de-France (vendredi 12 octobre 2018).
  • Par Peggy Pinel-Fereol
  • Publié le , mis à jour le
Le délibéré qui s'est fait attendre, initialement prévu pour jeudi soir (11 octobre) a finalement été rendu ce vendredi matin (12 octobre 2018). Les huit accusés ont écopé de peine de 18 mois à 8 ans de prison.

Celui qui a toujours été considéré comme l'organisateur de ce vaste trafic a été condamné à huit années de prison ainsi qu'à une amende de 200 000 euros avec une interdiction de gérer toutes entreprises sous forme sociale ou individuelle. 

"Neuf ans requis, huit ans de prononcé, il faut maintenant se pencher sur la motivation du tribunal correctionnel. J'ai plaidé la relaxe, mon client a toujours dit que dans cette affaire il était complètement innocent. J'attends de le voir au centre pénitentiaire pour que nous puissions échanger sur sa réaction par rapport la décision de justice. S'il estime qu'elle ne lui convient pas, il y a une voie de recours qui est possible qui est l'appel. Mais nous ferons tout ça quand nous serons en possession de la motivation de la décision qui a été rendue par le tribunal correctionnel", explique Philippe Edmond-Mariette, son avocat. 

L'homme considéré comme le bras droit dans cette affaire, est condamné à 6 ans de prison ferme avec maintien en détention. Tout comme le policier de la PAF (Police Aux Frontières), qui est condamné lui aussi à 6 ans de prison avec une interdiction définitive d'exercer une activité dans la fonction publique. 

L'agent du fret est condamné à 4 années de prison assorti d'une année de sursis. 

"Nous craignions pire. Vu le nombre d'années qu'il a purgé en prison, il lui reste une année. Nous verrons dans quelle mesure il est possible de l'aménager", indique maître René Kiminou, son avocat. 

 

Les passeurs condamnés


Les passeurs dont celui qui a avait été arrêté à Orly avec les 31 kilos de stupéfiants, est condamné à 4 années d'emprisonnement, assortis de 2 ans de sursis simple. 

"La justice a été rendue. Le tribunal a eu des éléments durant trois jours, a entendu les observations de tout le monde, les plaidoiries des avocats de la défense et des réquisitions et a rendu sa décision", précise maître Ludovic Romain, son avocat. 

Les autres prévenus sont aussi condamnés. L'un à une peine de 2 ans dont 1 avec sursis et restitution de son véhicule saisi et de sa caution de 10 000 euros versés pour garantir le contrôle judiciaire. Pour un autre, 3 ans de prison dont 18 avec sursis. Enfin 18 mois sans mandat de dépôt pour le dernier prévenu dans cette affaire.

"Mon client avait reconnu les faits depuis la garde à vue et pendant toute la durée de l'instruction il n'a jamais varié dans ses déclarations. Il a commis une erreur, fait une faute grave qui est répréhensible et il n'a jamais cherché à nier ou à éviter d'assumer ses responsabilités. Aujourd'hui il va pouvoir, avec le juge d'application des peines, voir dans quelles conditions il va pouvoir payer sa dette à la société avec ses 18 mois de prison qui vont pouvoir être aménagés", Charles Édouard Fenot, avocat du dernier prévenu.

​​​Les trois passeurs sont également condamnés à une amende douanière 253 000 euros. 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play