publicité

L'entrepreneur saintelucien qui transforme les sargasses en engrais, est récompensé

Johanan Dujon propriétaire d’Algas Organics, a été récompensé par le Commonwealth (groupement de 53 anciennes colonies britanniques). Le seul caribéen participant au concours, a gagné dans la catégorie d’Industrie, Innovation et Infrastructure, Objectif Développement Durable.

Johanan Dujon reçoit sa récompense de Guy Mayers, l'ambassadeur de Sainte-Lucie à Londres. © twitter
© twitter Johanan Dujon reçoit sa récompense de Guy Mayers, l'ambassadeur de Sainte-Lucie à Londres.
  • Par Caroline Popovic
  • Publié le
Le Prince Charles, héritier du trône du Royaume-Uni est en visite officielle dans la Caraïbe. Lors d’une escale de quelques heures à Sainte-Lucie, il a cité le travail du Johanan Dujon. C’était lors d'un discours sur son initiative, l’Economie Bleue Vitale, un programme qui milite pour une agriculture durable et l’exploitation des ressources de la mer pour booster la croissance économique.

Les jeunes entrepreneurs comme Johanan Dujon, que j’ai rencontré à Londres, et qui fabrique l’engrais biologique à partir des sargasses toxiques, la première entreprise indigène bio-tech dans la Caraïbe, est l’un des exemples du talent et de la créativité abondantes à Sainte-Lucie, selon le Prince Charles.

Le Prince Charles à Sainte-Lucie le 17 mars 2019. © twitter
© twitter Le Prince Charles à Sainte-Lucie le 17 mars 2019.
Le processus employé par Algas Organics permet une extraction maximum des propriétés bio-actives et des oligo-éléments retrouvés dans les sargasses. La matière première ne coûte rien. Il faut juste aller la ramasser.

Nous prenons les sargasses qui constituent un problème dans la Caraïbe, et nous les transformons en engrais biologique. Ceci est une alternative à l’utilisation des produits chimiques employés dans l’agriculture, a déclaré Johanan Dujon dans un entretien en février 2019 publié dans Forbes, le magazine économique américaine.

Johanan Dujon, dont l'invention intéresse les américains et les pays de la Caraïbe, a commencé la commercialisation de son produit en 2015. Les banques Sainteluciennes avaient refusé de financer sa start-up. C'est sa famille qui a investi pour démarrer l’opération.
© instagram
© instagram
Tapion Bay à Castries avant et après le passage d'Algas Organics © instagram
© instagram Tapion Bay à Castries avant et après le passage d'Algas Organics
En l’espace de 3 ans, Algas Organics a retiré 300 tonnes de sargasses des plages de Sainte-Lucie.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play