Éruption volcanique à Saint-Vincent : mise en place d’une cellule de coordination à la préfecture

catastrophes naturelles
Cendres à Saint-Vincent
Les dégâts des cendres à Saint-Vincent ©UWI Seismic

Suite à l'explosion de la Soufrière, le préfet de la Martinique Stanislas Cazelles a mis en place une cellule opérationnelle de coordination des interventions pour venir en aide aux habitants de l'île de Saint-Vincent.

 

Ce lundi 12 avril 2021, Stanislas Cazelles, préfet de la zone de défense Antilles et préfet de la Martinique a instauré une cellule qui réunira "quotidiennement les services de l’État et les autorités consulaires françaises de Saint-Vincent pour évaluer les besoins en matériels et vivres et organiser ces interventions".

À partir de mardi soir (13 avril 2021), la préfecture informe qu’une "mission d’évaluation et 45 tonnes de matériels et de vivres, notamment de l’eau potable quitteront la Martinique vers Saint-Vincent".

Stanislas Cazelles
Stanislas Cazelles, préfet de Martinique ©Aurélie Treuil

De plus, une adresse mail gouvernementale a été créée pour ceux qui souhaitent offrir leur aide à l'île de Saint-Vincent. À partir du mardi 13 avril à 14h00, vous pourrez faire part de votre contribution à l’adresse suivante : dons-stvincent@martinique.gouv.fr .

La préfecture rappelle également que "les services de Météo-France sont également mobilisés pour surveiller le nuage de cendres volcaniques et évaluer son impact sur la notre île".

Madininair et l'Agence Régionale de Santé (ARS) observent de très près la qualité de l’air et de l’approvisionnement en eau potable.