publicité

L'État, la CTM et la Chambre de Commerce s'accordent pour financer les projets pour la Martinique

Le contrat de convergence et de transformation se veut une réelle opportunité pour les entreprises et pour l’emploi en Martinique, selon les représentants de la Chambre de Commerce, de la CTM et de l’État…

Au premier plan : Alfred Marie-Jeanne (président du conseil exécutif de la CTM), Philippe Jock, président de la CCIM et Franck Robine, préfet de Martinique. © CTM
© CTM Au premier plan : Alfred Marie-Jeanne (président du conseil exécutif de la CTM), Philippe Jock, président de la CCIM et Franck Robine, préfet de Martinique.
  • Claude Gratien
  • Publié le
Les représentants de l'État, de la CTM et de la Chambre de Commerce et industrie de Martinique (CCIM), ont présenté un plan ambitieux  à des chefs d’entreprises, vendredi matin (26 juillet 2019), au centre de formation de la CCIM à Schoelcher.
D’ici à 2022, plus de 800 millions d’euros sont disponibles pour financer des projets censés répondre aux besoins du territoire dans plusieurs secteurs, "notamment le  tourisme, le nautisme, ou encore la santé", confirme le préfet Franck Robine.

Franck Robine

Le préfet de Martinique Franck Robine.
Et en matière de santé encore, à propos de ce contrat de convergence, le volet eau et assainissement occupe une place importante. L’enveloppe destinée à financer des projets est conséquente. "C’est une opportunité qu’il faut saisir", commente Jean-Marc Ampigny. Ce chef d’entreprises possède plusieurs sociétés dans cette filière notamment pour la valorisation des boues.

Jean-Marc Ampigny

Le chef d'entreprise Jean-Marc Ampigny.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play