Les étudiants antillais du Canada entrevoient la fin d'une galère

éducation
Université: UQAM Canada
Le Canada une destination très prisée pour les études à l'UQAM (Université du Québec à Montréal) ©JCS
Plus de 150 étudiants Guadeloupéens et Martiniquais bloqués au Canada depuis le confinement, sont en passe de rentrer chez eux. Un avion affrété par la Région Guadeloupe et la Collectivité de Martinique, ira les chercher demain (samedi 6 juin 2020).
Ils faisaient leurs études à Montréal, Toronto, Ottawa ou Québec et le confinement les a bloqués sur place, dans leur appartement d’étudiants au Canada. Près de 150 jeunes Guadeloupéens et Martiniquais sont maintenant en passe de rentrer chez eux "après deux mois de galère", commentent certains d'entre eux.

L’initiative d’affréter un avion (de la compagnie Air Caraïbes) lancée par la région Guadeloupe a reçu l’aval de la Collectivité Territoriale de Martinique. L'avion arrivera d’abord en Guadeloupe (samedi 5 juin 2020) avant d’atterrir en Martinique. Laurie-Anne Virassamy en donne les détails.

Modalités de départ

Avant d'embarquer, il faut compléter un formulaire en ligne géré le Réseau Québec France Outre-mer. C'est ce que précise Malika Danican, sa présidente. Elle est en lien avec le Comité du Tourisme des Îles de Guadeloupe. Son travail consiste surtout à évoluer les étudiants concernés qui sont dispersés au Canada.

Malika Danican

C’est le résultat d’une longue procédure entamée notamment par le collectif des parents constitué pour l’occasion. Fabien François-Augrin, père d'un étudiant, résume le sentiment des parents.

Fabien François-Augrain

Pour mettre un terme à cette galère, la solution est venue de la Région Guadeloupe, avec le soutien de la Collectivité Territoriale de Martinique. Ces collectivités prennent en charge le rapatriement des étudiants antillais bloqués au Canada pour un coût de 120 000 €.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live