Exercice Polmar : la Martinique tente de faire face à une pollution majeure en mer

pollution
Polmar
moyens de la marine nationale sur zone pour l'exercice Polmar du 10 décembre 2020 : le remorqueur portuaire côtier (RPC) Maïto, e bâtiment de soutien et d’assistance outre-mer (BSAOM) Dumont d’Urville et le chaland multi-missions (CMM) Luciole ©Cap/FB/FFA/Défense /Photos : ©Olivier Nicolas
L’opération Polmar s'est déroulée dans la baie de Fort-de-France, hier (jeudi 10 décembre 2020). Un exercice grandeur nature pour tester les capacités de mobilisation, d’organisation et de gestion des différents services en cas de crise et notamment une pollution aux hydrocarbures. 

La Marine nationale, la Sécurité civile et la SNSM se sont entraînées à réagir face à une pollution aux hydrocarbures, en déclenchant le plan Polmar. 

Cette opération a également mobilisé trois centres de crise maritime : préfectoral, centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) et le centre des opérations des forces armées aux  Antilles.

L'exercice qui devait se dérouler au mois de mars, a été repoussé à cause de la pandémie liée au coronavirus. 

Conformément au scénario, la pollution virtuelle est venue de la mer après une collision entre deux navires. L'assistance se déroule en deux temps.  La première phase concerne les deux bâtiments en difficulté, tout en déployant d'autres moyens en mer pour stopper la pollution aux hydrocarbures.

Une situation que, par chance, la Martinique n'a jamais eu à vivre, mais pour laquelle il faut se tenir prêt à réagir de manière efficace. 

(Re)voir le reportage de Stéphanie Octavia et de Marc François Calmo

Evaluation du dispositif engagé plan Polmar

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live