Face à l'hécatombe sur les routes, l'association MPT prône l'éducation au pilotage moto

sports mécaniques
Motard : circuit de l'association "Mécanique Pour Tous"
Entrainement sur le circuit de l'association "Mécanique Pour Tous" à Dillon ©MARAN Marthe (capture Facebook)
L'association "Mécanique Pour Tous" a restauré la piste de Dillon à Fort-de-France, dédiée à l'apprentissage du pilotage de deux roues. Objectif : poursuivre l'éducation et la responsabilisation des futurs usagers de la route. Depuis le début de 2020, onze motards ont perdu la vie en Martinique.
Près de 4 000 euros ont été déboursés par l'association MPT (Mécanique Pour Tous), afin de remettre en état le circuit de Dillon, à Fort-de-France. Cette piste d'initiation accueille les plus jeunes passionnés de moto.

Dès l'âge de 4 ans, avec un équipement adéquat, ils apprennent à maitriser un deux roues et surtout les règles du code de la route.

Pour le président de MPT, Serge Bunod, cette éducation est fondamentale dès le tout jeune âge, pour éviter d'assister à "des scènes incroyables en pleine agglomération".
 

Beaucoup de jeunes motards ignorent malheureusement le code de la route et ce sont souvent les mêmes (...).
À la base, il y a un problème d'éducation.

Lorsqu'à 20h, des gamins déscolarisés traînent dans les rues, dans les cités, en pleine agglomération à vélo en faisant des sens interdits, en cabrant n'importe où, au mépris des règles de sécurité, pas étonnant que ces enfants grandissent avec les mêmes travers, parce que les parents n'ont pas été vigilants ou à la hauteur.

Bunod serge
©Martinique la 1ere

"Toutes les communes sont concernées"

C'est là qu'on a la problématique, dès lors que l'enfant n'a pas reçu cette éducation, plus tard quand il passe en scooter, il ne peut pas donner l'exemple.
Et toutes les communes sont concernées ! 

(Serge Bunod - président de l'association "Mécanique Pour Tous")


"Il y a un laisser-aller"


Depuis janvier 2020, 11 motards sont décédés sur les routes de Martinique. Certes, il y a des "automobilistes tordus", souligne Serge Bunod, mais "il faut que le comportement de certains motards change et qu'ils portent leur casque, en respectant le code de la route".
Les autorités doivent "sanctionner les contrevenants" insiste Serge Bunod.
 

Dès qu'il n'y a pas sanction, on assiste à n'importe quoi. Même sur l'autoroute, ils cabrent, en mettant en danger non seulement leur vie, mais aussi celle des autres usagers. Il y a un laisser-aller.

D'ailleurs je ne comprend pas comment on peut faire un défilé en mémoire d'un motard décédé qui ne portait pas le casque !

(Serge Bunod)


Une nouvelle piste prévue à Sainte-Marie


L'association reconnait toutefois que "les infrastructures dédiés aux sports mécaniques manquent dans l'île", d'où le projet d'aménagement d'un nouveau site pour l'entraînement et les compétitions de motos prévu à l'Anse-Charpentier, sur le territoire de la ville de Sainte-Marie.  
 

Les discussions sont déjà bien avancées avec le maire, Bruno Azérot.
Ce sera un terrain de 23 hectares, avec une piste éducative et une autre partie réservée aux compétitions, sur un circuit de 2km500 environ.

Mais il y encore beaucoup de travaux à faire, pour notre petit budget de 60 000 euros. Donc toutes les aides sont les bienvenues.

(Serge Bunod)

Les Outre-mer en continu
Accéder au live