Faute de traçabilité, des crabes sortis du circuit de consommation

société
crabes
Le chasseur se retrouve avec près d'un millier de crabe à vendre avant lundi. ©Martinique 1ère
Il s'agit d'une première autant pour l'enseigne que pour son fournisseur, les services sanitaires de l'État ont saisi des crabes de terres locaux dans un hypermarché du Lamentin, les raisons invoquées sont l'absence de traçabilité et de facture.
À l'approche du week-end Pascal, les Martiniquais ont chacun leurs habitudes pour l'achat des crabes de terre nécessaire pour la préparation du "matoutou". Depuis quelques années, la plupart des hypermarchés vendent eux aussi des crabes de terre vivants, dans leurs espaces poissonnerie. 

Une facture et des crabes

La surprise et l'étonnement étaient donc de mise quand le directeur d'un hypermarché du Lamentin a vu une délégation des services sanitaires de l'État et de gendarmes venues effectuer la saisis de ces crabes. La raison invoquée est l'absence de traçabilité et de facture. De son côté, le chasseur de crabe qui a l'habitude de livrer au poissonnier de cet hyper depuis plusieurs années se retrouve avec un millier de crabes de terre sur les bras. 

(Re)voir le reportage d'Edouard Etripeaut et Thierry Maisonneuve : 
©martinique


Les Outre-mer en continu
Accéder au live