Festival de Fort-de-France : une 49e édition "Entre Nous" pour surmonter la crise

festivals
Festival de Fort-de-France
©Martinique la1ere
Le 49e festival culturel de la ville de Fort-de-France est maintenu. Il se déroulera du 4 au 28 juillet 2020. L'édition 2020 baptisée "Entre-nous" renvoie aux notions d’expressions, de rassemblement et de solidarité. 
"Entre nous", le thème générique de ce festival s'appuie sur le rassemblement intergénérationnel et solidaire. La  population, pendant la pandémie du Covid 19, a dû faire face pendant des mois à des restrictions. Le 49e festival culturel de la ville de Fort-de-France est maintenu. La direction du Sermac (Service Municipal d'Action Culturelle de Fort-de-France) offre au public plusieurs rendez-vous du 4 au 28 juillet 2020. 
 

4 et 5 juillet : "Pilibo" et "Akakwel " pour les enfants


Le choix d'ouvrir le mois culturel par des activités pour les enfants, n'est pas anodin. Ce sont les constructeurs de la société de demain. Après leur vécu du confinement, l'équipe organisatrice de ce festival emmène les enfants à la découverte du merveilleux, du patrimoine imaginaire avec des contes.


Samedi 4 juillet de 14 à 19h


Parc Aimé Césaire, les jeunes de "Tanbou Bô Kannal" font l'ouverture dans les allées du parc. Dans la foulée les différents ateliers seront lancés : cerf-volant, jeux culturels, flore et faune sur la pelouse centrale.
Dans l'allée des tamariniers, il est prévu un atelier dessin-peinture et un atelier sculpture et ballons. Les manifestations se déroulent dans le respect des règles sanitaires liées à la lutte contre la pandémie du covid-19.
Marionnettes
©Sermac
Les grandes marionnettes de l'association "Théâtre de l'histoire de Saint-Pierre" donnent un spectacle à (16h15) puis rendez-vous avec le conte de Sina et le secret de la caraïbe réalisés par Barbara Jean-Élie.


Dimanche 5 juillet de 14 à 19 h  


Les jeunes de Tambou bô kannal lancent les festivités. l'atelier poterie céramique est opérationnel. Valer Egouy et Régine Féline présentent deux nouveaux spectacles qui nous emmène dans le monde merveilleux du conte à la rencontre de Ti Chat et Merlo.(16h30) )


Le numérique a son heure de gloire


Le festival propose une soirée le 8 juillet avec une ambiance musicale distillée par DJ Anton et Didi. Figure également ce jour,  une performance créatrice avec le dessinateur de presse enseignant en digital painting Lionel Pigaglio. Il animera  dans la même semaine un master class. Autre événementiel dans ce programme nocturne "la foyal digital contest"  une "battle numérique" avec plusieurs graphistes.


La manufacture entre rêve et émerveillement


Le 17 juillet les portes s’ouvrent pour entamer un passage de plusieurs danseurs qui vont se mouvoir dans l’espace. Le film "Fouyé Zetwal" du réalisateur martiniquais Wally fall sera en diffusion le 18 juillet.  

Le public découvrira les expositions prévues avec les ateliers associés du Sermac, du land art avec la plasticienne performeuse Maimé Eah Massol (jusqu’au 22 juillet).
Festival de Fort-de-France
les jeunes ont l'embarras du choix pour les ateliers ©Sermac

La soirée jeune dans les jardins du parc Floral


Le maître de cérémonie sera Bobi, l'humoriste. Ambiance garantie avec les deux artistes Titof et Mata. Aux manettes les DJ Skoll, DJ Fitch, DJ Killerz donneront le tempo pour cette soirée du 23 juillet 2020.
 

Les autres temps forts


Le deuxième temps fort sera un symposium organisé les 23 et 24 juillet. Il sera question des statues fracassées ou déboulonnées ou jetées à la mer.

Ce symposium va se dérouler sur 2 jours, avec en présenciel les forces vives de la Martinique (parmi les invités Serge Letchimy, Marcellin Nadeau, Fred Tirault, Robert Sae, Philippe Pierre Charles etc.) mais aussi des auteurs et des historiens.
À noter la participation du docteur Jeanne Wiltord sur le traumatisme post esclavage et de Karfa Diallo essayiste qui présentera son expérience à Bordeaux.

Le 26 juillet : Jocelyne Béroard va chanter à partir de 19 heures dans les jardins du parc Culturel Aimé Césaire.
Jocelyne Béroard
Jocelyne Béroard ©Sermac
Les 27 juillet et 28 juillet : rendez-vous dans les églises notre dame du Rosaire à Redoute et la Cathédrale Saint-Louis à Fort de France, avec le groupe Émeraude sous la direction d’Emmanuel Paulin avec en invité Claudine Pennont.

Le 28 juillet, le festival se termine par une soirée bélé "Nou là" symbole d’une solidarité, d’une affirmation, d’une danse fondamentale, danse de résistance permettant de mettre en évidence nos valeurs.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live