Un film documentaire sur le boxeur Martiniquais François Pavilla est en préparation

boxe
François Pavilla
Le Martiniquais François Pavilla : 7 fois champion de France ©Collection privée
Né à Fort de France, le boxeur François Pavilla a été dans les années 60 une référence. Lors de son dernier combat à Paris (avril 1968) il est battu par Marcel Cerdan junior. Les spécialistes ont parlé d’injustice et de favoritisme. Un documentaire fiction lui sera bientôt consacré.
François Pavilla, né à Trénelle à Fort-de-France a été dans les années 60 une référence dans le monde de la boxe avec un palmarès éloquent.

Une vie en images


Invaincu de 1959 à 1964, François Pavilla s’est battu dans la catégorie des welters avec les meilleurs à cette époque : Maurice Auzel, Curtis Coke, Lucien Fernandez.
Son  dernier combat à Paris en avril 1968, a été prodigieux. La rencontre se solde par une défaite contre Marcel Cerdan junior, mais de nombreux observateurs et spécialistes ont parlé d’injustice et de favoritisme.
La revanche acceptée n’aura pas lieu, François Pavilla meurt après une opération du décollement de la rétine en août 1968. 

La société Cinquillo films de Barcha Bauer  veut à travers un documentaire fiction rendre hommage à la contribution des outre-mer au sport de haut niveau en France. 

À la recherche de documents...


Le tournage devrait débuter en France le 28 septembre, et en Martinique le 24 octobre prochain. Plusieurs témoins  seront interviewés comme Marcel Cerdan Junior, Michel Drucker, la famille Pavilla, Rodolphe Villeronce, Claude Lelouch.

Pour réaliser un tel film, le producteur est à la recherche des films 8 mm, de photos, de témoins qui ont côtoyé le boxeur et qui ont assisté à son dernier championnat de France en Martinique au stade Louis Achille en 1967.
La société de production recherche également  un garçon de 11 ans pouvant tenir le rôle de François Pavilla.

Recherche de documents
Deux numéros de téléphone si vous avez des archives, photos et documents sur François Pavilla
0611195199 ou le 0590 21 37 99
Les Outre-mer en continu
Accéder au live