Fin du port du masque à l'extérieur, levée du couvre-feu le 20 juin en Martinique

coronavirus
Gens dans la rue
©Martinique la 1ère

Après les annonces gouvernementales du 16 juin à propos des mesures liées à la situation sanitaire et notamment la fin du couvre-feu ou encore la fin du port du masque en extérieur, les décisions étaient attendues pour la Martinique.

Progressivement, les mesures tombent même si le retour "à la vie d'avant" n'est pas pour tout de suite La préfecture a communiqué, en fin de journée, à propos des mesures arrêtées pour le territoire Elles tiennent compte du faible niveau de circulation du virus depuis plusieurs semaines en Martinique.

Comme pour l’hexagone, l’allègement des mesures sanitaires se poursuit avec la levée du couvre-feu et ce, à compter du dimanche 20 juin. Ce couvre-feu était fixé de 23h00 à 5h00.  

En ce qui concerne le port du masque, dès ce 17 juin, il n’est plus obligatoire dans les espaces publics extérieurs Toutefois il y a des exceptions: dans les lieux à forte fréquentation tels que les rassemblements, les sorties des lieux de culte, les rues commerçantes ou encore les marchés et dans les files d’attente.

Plus de masque en récréation...

Si le port du masque dans les milieux clos reste obligatoire (entreprises, magasins, transports), selon les décisions rendues publiques ce 17 juin, les élèves sont désormais exemptés de porter un masque dans les cours de récréation. Décision saluée par les élèves et les équipes éducatives dans leur grande majorité.

Pour les établissements accueillant du public (ERP), il est désormais possible d’accueillir davantage de personnes. Ces établissements peuvent aller jusqu’à 65 % de la jauge pour l’accueil du public.

Avec cette nouvelle série de mesures, la Martinique passe à une autre phase du déconfinement. La décision concernant le port du masque était très attendue tout comme celle sur le couvre-feu.

Les autorités appellent tout de même la population à faire preuve de vigilance et maintenir cette faible circulation du coronavirus avec, un maintien des gestes-barrières tout en invitant le public à adhérer à la campagne de vaccination anti-Covid.