Fini la fermeture des lieux de culte : toute une organisation pour les catholiques

coronavirus
Messe à la cathédrale
Messe en anglais à la cathédrale de Fort-de-France (12 mars 2017) ©Martinique 1ère
Depuis le 11 mai dernier, les fidèles attendaient de pouvoir à nouveau assister à leur célébration religieuse. Le Conseil D'État a ordonné la levée de l'interdiction de rassemblement dans les lieux de culte. En Martinique plusieurs messes sont prévues aujourd'hui avec des aménagements conséquents.
Ajoupa Bouillon, Saint-Pierre, Morne-Rouge, Schoelcher, Terreville, Balata, Bellevue, Trois-Ilets, Rivière Pilote, Josseaud, Sainte-Marie et Coridon...

Toutes ces communes proposent des messes dès ce matin (dimanche 24 mai 2020). 

Si ce n'est pas le cas dans toutes les communes c'est que le diocèse à édicté des règles strictes et plutôt contraignantes pour éviter toute contamination au Coronavirus dans l'enceinte de ses églises.


Ce qui change pour les paroissiens


Le premier changement est la durée de l'office. Celui-ci ne devra pas excéder les 45 minutes.

Pendant ces 45 minutes, une série de dispositions a été édictées pour, d'une part limiter les contacts physiques mais aussi les contaminations par objets.

Ainsi, dès l'entrée dans l'édifice catholique, du gel hydroalcoolique sera mis à disposition des paroissiens qui devront tous être obligatoirement munis d'un masque.

Un service d'accueil veillera au respect des dispositions parmi lesquelles une répartition des personnes venues assister à la messe.
Sur ce point, un banc sur deux sera, tant que faire se peut, utilisé avec une personne à chaque extrémité et une autre au milieu.

Dans l'église, un marquage au sol devrait matérialiser les sens d'entrée et de sortie de l'église afin de limiter au maximum les croisements et contacts.


Un office pas tout à fait comme avant


Les personnes ayant accès à la sacristie seront limitées en nombre et devront être équipés de masques et de gels hydroalcooliques.

Les ostie seront protégées de la manière suivante : une coupe par zone de communion et par ministre de la communion.

Les processions d'entrée et de sortie seront réduites à leur minimum. Il n'y aura pas de procession de dons.

Quant à la quête, elle se fera à l'entrée de l'église dans un tronc sécurisé placé pour recueillir les offrandes à l'arrivée des fidèles.


Des mesures très contraignantes pour les églises aussi


Un véritable aménagement des églises a été prévu pour assurer la sécurité sanitaire des catholiques de Martinique. Le diocèse a en effet demandé une signalétique avec marquage au sol ou aux murs qui indique les sens de déplacements dans l'église et rappelle les gestes barrière.

Des portes devront être réservées pour l'entrée et d'autres pour la sortie.

L'église sera désinfectée (bancs, chaises, poignées de porte...), les bénitiers sont vidés et désinfectés. Tout comme l'orfèvrerie sacrée (pantène, calices, ciboires, coupes de communion) qui sera nettoyée à l'eau savonneuse.

Les linges d'autel seront renouvelés après chaque célébration. Les micros seront pourvus d'une protection amovible et jetable après chaque office.

L'emploi collectif de vêtements liturgiques sera prescrit. Chaque célébrant devra se munir de ses propres habits de choeur et ornements liturgiques.

Le nombre d'intervenants (fleurissement, servants d'autel, chants) est limité.

Un service de "surveillance" de respect des règles nouvellement édictées sera mis en place à l'entrée des édifice catholiques. Celui-ci devra veiller au respect des dispositions à savoir, le port du masque et une juste répartition des fidèles dans l'édifice. 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live