Fondok : le mystère de Fonds Cérémaux à Trinité

patrimoine
Reportage de William Zébina et Stéphane Petit-Frère ©Martinique la 1ère
Nouvelle saison de la rubrique Fondok qui pose ses valises à Trinité pour la semaine. Immersion à Fonds Cérémaux, un lieu mystique qui rime avec "Danmyé", "kenbwa" et "ben démaré".

Ce lieu, très fréquenté par certains est redouté par d’autres. Fonds Cérémaux se situe sur la Presqu’île de la Caravelle, entre forêt sèche, mangrove et océan Atlantique.

Paul Chilan, plus connu sous le nom de "Boutou," est un acteur culturel de Trinité. Ses recherches sur cet endroit lui ont permis de découvrir qu’il y avait des combats de "danmyé" pendant la période de l’esclavage. À l’époque, les joutes étaient violentes, sanglantes, voir mortelle parfois. Pour les "Majo" ce lieu était chargé d’énergie.

Paul Chilan dans la forêt de Trinité
Paul Chilan plus connu sous le nom de « Boutou » est un acteur culturel de Trinité à Fonds Cérémaux. ©Stéphane Petit-Frère


Plus tard, Fonds Cérémaux a été fréquenté par des "gadé zafè" qui venaient avec leurs clients réaliser des rituels, sacrifiant des poulets et laissant des vêtements en offrande
s aux divinités. "Boutou" raconte que dans les années 70, les arbres étaient comme décorés de guirlandes de vêtements avec de nombreuses bougies sur le sol.

Des familles emmenaient également leurs enfants avant la période des examens pour réaliser des "ben démaré" dans la mangrove.

Aujourd’hui, l’endroit est moins fréquenté, mais garde ses atouts naturels. En s’enfonçant un peu plus loin dans les terres, on découvre des gros blocs de calcaire datant de plusieurs millions d’années. Avec le temps, des cavités se sont formées, elles abritent notamment des chauves-souris.