Pendant l’absence des bus, les usagers occupent leurs places de stationnement

transports fort-de-france
Parking-Grève CFTU
Les places de stationnement des bus sont occupées à Fort-de-France. ©MartiniqueLa1ere
Le réseau Mozaïk est bloqué depuis 10 jours et les places de stationnement laissées vacantes par les bus à Fort-de-France sont occupées par les usagers.  
Une nouvelle fois les usagers des villes du centre (réseau Mozaïk), subissent la carence du service public de transports. Et puisque les bus n'occupent pas leurs places de stationnement, notamment à Fort-de-France, les automobilistes en profitent.

(Re)voir le reportage d'Alain Livori et Patrice Chateau Degat.
Les places de stationnement sont vides car les chauffeurs du syndicat Sud-Solidaire exercent un droit de retrait depuis le lundi 18 mars 2019 sur le réseau des bus Mozaïk (Fort-de-France, Lamentin, Schoelcher et Saint-Joseph). Cette mobilisation est indépendante du conflit de l'entreprise Sotravom.

"La situation est en mode dégradée", résume Daniel Mucy-Larmaillard, délégué syndical de Sud-Solidaire. "Nous avons un manque de bus sur le réseau. Nous devons avoir 62 bus par jour pour assurer le service, selon le contrat de délégation de service public. À ce jour, on descend à 38". 

Sud-Solidaire dénonce les mauvaises conditions de travail. Dix après le déclenchement de cet énième confit ... rien n'avance !