publicité

Fort-de-France : des coups de feu tirés près d'une soirée, les suspects sont arrêtés après une course-poursuite avec la police

Les policiers ont interpellé deux individus armés dans la nuit du samedi 2 au dimanche 3 février 2019 à Fort-de-France. Après avoir fait feu près d'une soirée à l'habitation Dillon, les deux hommes ont eu un accident lors d'une course-poursuite avec les policiers et sont grièvement blessés.

(Illustration) © Martinique 1ère
© Martinique 1ère (Illustration)
  • Franck EDMOND-MARIETTE et Jean-Claude SAMYDE
  • Publié le , mis à jour le
Dans la nuit de samedi 2 au dimanche 3 février, sur le territoire de la ville de Fort-de-France, deux services de police (GAN et la BAC) ont combiné leurs efforts pour interpeller deux individus auteurs de coup de feu. 

Selon des sources policières, aux environs de trois heures du matin, deux hommes armés sèment la terreur après une soirée à l’habitation Dillon à Fort-de-France. Pour des raisons qui restent à déterminer ils tirent des coups de feu et partent rapidement sur un scooter. Les patrouilles de police de nuit sont saisies de cette affaire et localisent rapidement les deux suspects.
 

Course poursuite dans Fort-de-France


Poursuivis par les policiers, les deux malfrats foncent en direction du centre de Fort-de-France. Ils tentent d’accélérer pour semer leurs poursuivants dans les artères de la ville.
Sur la route de la folie en direction de Redoute, les deux fuyards ont un accident, peu avant le Fort Desaix. Dans un virage, le conducteur du scooter perd le contrôle de son engin.
 

En salle de déchocage au CHU


Grièvement blessés, ils sont pris en charge par les secours. Un des blessés a été conduit en salle de déchocage (technique employée par les médecins réanimateurs pour supprimer les effets d’un choc consécutif à un accident). Il était en possession d'une arme de poing en l’occurrence un pistolet 9 millimètres.

Les deux hommes d’une trentaine d’années ont été placés en garde à vue. Une enquête de police est ouverte suite à ces faits de la nuit dernière.

 

L'organisateur de la soirée a tenu à préciser que les faits se sont déroulés après la manifestation et que les coups de feu ont été tirés à l'extérieur de l'établissement. Les deux individus ne faisaient pas partie des invités de cette soirée.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play