Le bar "El Patron" des Terres-Sainville à Fort-de-France à nouveau fermé pour 2 mois, suite à une altercation à l'intérieur

violence fort-de-france
Bar
Comptoir d'un bar de nuit ©Pixabay
La scène s’est déroulée dans la nuit du 27 au 28 juin 2020 "entre deux bandes" à l'intérieur du bar-restaurant "El Patron". Selon la police, 4 femmes ont été insultées et rouées de coups par un autre groupe féminin. Des coups de feu ont également éclatés. L'une des victimes a dû être hospitalisée.
Sur ordre de la préfecture, la fermeture de ce débit de boissons est intervenue rapidement par arrêté, après un rapport détaillé de la police.

Celui-ci fait état de coups de pieds, de coups de poings, de jets de bouteilles en verre, après qu’un groupe d’une vingtaine de femmes a pénétré dans l’établissement pour s’en prendre à 4 autres clientes.
Ces dernières ont d’abord été insultées, avant d’être agressées physiquement au moment de quitter le bar, en dépit de l’intervention de badauds.

L’une d’entre elles présentant une plaie à l’arcade sourcilière, a été prise en charge à l’hôpital pour y être opérée précise le rapport.
 

Plusieurs balles tirées


Lors de cette scène de violence qui s'est déroulée entre 1h et 2 h du matin dans la nuit du 27 au 28 juin 2020, plusieurs coups de feu ont également été tirés en direction des victimes qui s'éloignaient.
Bilan : 3 douilles et une cartouche de calibre 7mn, 5 douilles de calibre 9, et 3 impacts sur un mur de la rue Pierre Semar.

En janvier 2020, ce même établissement (El Patron) avait déjà fait l’objet d’une fermeture administrative temporaire de 15 jours, "pour des faits d’actes criminels ou délictueux" d’après l’arrêté.

Auparavant, le 18 novembre  2019, une arme avait déjà été retrouvée sur place au cours d’une intervention policière, des faits qui démontrent selon les forces de l'ordre, qu’"une clientèle armée fréquente cet établissement".
 

Nouvelle fermeture pour 2 mois


Conclusions du rapport : "Est prononcée en urgence, pour une duréee de deux mois, (...) la fermeture de l'établissement"
 

"El Patron" représente un risque important de troubles à l’ordre public.

(L'arrêté préfectoral)
 


L’enquête se poursuit dans le quartier.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live