La circulation des camions à Dillon, déclenche la colère des riverains

manifestation fort-de-france
Route abimée à Dillon (Fort-de-France)
©Christine Cupit
Opération coup de poing des habitants de Dillon, hier (jeudi 30 janvier 2020). Excédés par les allées et venues incessantes des camions dans la cité, ils ont manifesté leur colère. Les routes sont endommagées et il leur est devenu difficile de circuler, sans abîmer leur véhicule.
Circuler à Dillon (Fort-de-France), est devenu un parcours du combattant. Sur la chaussée de l'avenue principale, les nids de poule se transforment en trous gigantesques, à cause du passage régulier des camions dans la cité.

Les habitants sont les premiers à en pâtir. Certains ont dû changer les pneus et réparer les jantes de leur véhicule plus d'une fois.
Tous les jours, je vais à la station pour gonfler mes pneus. Ils sont en train de réparer les jantes de ma voiture en ce moment. Il y a des trous partout à Dillon. On ne peut passer nulle part, confie une habitante.

Les riverains craignent aussi pour leur sécurité. Ils dénoncent également des nuisances sonores.

(Re) voir ce reportage avec les images de Thierry Maisonneuve. 
©Martinique la 1 ère

Les bâtiments tremblent le jour et la nuit. On ne peut plus s'entendre à la maison, avec le bruit des camions. Quand ils passent, c'est infernal. Quand il pleut, le trou est déjà bouché pour l'évacuation, et les roues des voitures tombent dedans. Cela provoque des dégâts, déclare une autre habitante.

La municipalité de Fort-de-France a pris un arrêté pour interdire la circulation des semi-remorques et des camions à toupie, à Dillon. Mais visiblement, il n'est pas respecté. 

 

Les camions de la voirie et de livraison ainsi que les bus ont l'autorisation de circuler, pas les autres, précise une riveraine.

Le problème s'était déjà posé, il y a un an, à Volga Plage. Les habitants étaient montés au créneau pour empêcher le passage des camions dans leur quartier, provoqué par le chantier de rénovation sur la RN9, suite à l'affaissement de la chaussée. Mais depuis, les transporteurs se sont rabattus sur Dillon, malgré l'interdiction municipale.

Demain (samedi 1er février 2020), une parade de Carnaval est prévue au coeur de la cité.

Les habitants espèrent que d'ici là le nécessaire sera fait pour sécuriser la zone.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live