Élèves et collégiens font une rentrée obligatoire deux semaines avant les grandes vacances

coronavirus fort-de-france
Brevet des collèges
©Martinique 1ère
Ce matin (lundi 22 juin 2020) la rentrée dans les écoles et les collèges se fera avec des consignes sanitaires assouplies. Une nouvelle réorganisation que certains accusent d'être floue. Satisfaits de cette décision, les parents d'élèves proposent une évaluation du confinement sur les enfants.
Ce matin (lundi 22 juin 2020), les écoliers retrouvent le chemin de l'école pour deux semaines avant les grandes vacances, cette rentrée se fera avec des consignes sanitaires assouplies.

Lors de la présentation de la 3e phase de déconfinement, le Président de la République avait annoncé que les écoles devraient accueillir "tous les élèves de manière obligatoire et selon les règles de présence normale" à partir du lundi 22 juin. 


Le Lorrain


Conformément à cette directive, le Maire de la ville du Lorrain informe les parents d’élèves de la réouverture de toutes les écoles maternelles et élémentaires de la commune aux horaires habituels ce matin, selon le protocole sanitaire en vigueur.
L'accueil sera aussi effectif sur les différents temps de prise en charge des enfants : la garderie du matin, la cantine, les interclasses et la garderie du soir.


Le Lamentin


Le Maire de la Ville du Lamentin a pris les mêmes dispositions en précisant toutefois qu'il n’y aura pas de garderie. Les parents seront informés ultérieurement de la reprise de ce service.
 

Un protocole est en place dans chaque établissement (savon, papier pour s’essuyer les mains, gel hydro-alcoolique, désinfection quotidienne des locaux, parcours de circulation,…) pour faire face au risque sanitaire actuel.

 A noter que le personnel municipal des écoles a été formé aux gestes barrières.


Le François


Le maire du François précise que les mesures sanitaires sont mises en œuvre, afin d’assurer la sécurité des élèves, du personnel pédagogique et des agents municipaux. La restauration scolaire et la garderie seront normalement assurées. 
classe école
Salle de classe. ©Martinique la 1ère

Fort-de-France


Le maire Didier Laguerre précise :

Si les règles de distanciation physiques sont assouplies elles restent conditionnées à des mesures renforcées notamment pour éviter le brassage des élèves.


La restauration scolaire reprendra le jeudi 25 juin sous réserve que soit constaté l'effectif d'élèves minimal de 50 enfants. Dans le cas contraire des paniers repas seront distribués aux enfants. 
La garderie ne sera pas assurée.  


Dans l'intérêt de tous les enfants mais dans quelles conditions ? 

 
Pour le SE-UNSA de la Martinique et sa fédération l’Unsa Éducation, le retour de tous les élèves à l’École dénote une volonté commune de mettre en avant l’intérêt de tous les élèves.

En revanche précise le communiqué :

Cette réorganisation de l’espace et du temps risque, une nouvelle fois de mettre les équipes et particulièrement les directrices et les directeurs d’école  ainsi que leurs adjoints,  les chefs d’établissements, les adjoints gestionnaires, (somme toute, les personnels affectés dans les écoles et établissements) en porte-à-faux.

 
Le nouveau protocole sanitaire est décrié dans ce même communiqué :
 

Nous voulons dénoncer les incohérences d’application de ces consignes au regard de la réalité. Certaines mesures relèvent de l’impossible : la distanciation physique d’un mètre en lieu clos dans le cadre d’une scolarisation obligatoire de tous les élèves d’élémentaire et de collège, le non brassage des groupes classes sur des transitions de temps et d’espace différents (classe, restauration, garderie, …).

écoles
©Pixabay
 

L'Union des parents d'élèves de Martinique veut évaluer l'impact du confinement


Satisfaite du retour des écoliers dans les établissements, l'UPEM (Union des parents d'élèves de Martinique)  ne compte cependant pas en rester là et propose de mettre en place des outils pour évaluer notamment l'impact de la fermeture des établissements scolaires depuis le 13 mars 2020.

Dans l’immédiat, l'UPEM proposait la réouverture de tous les établissements scolaires en Martinique avec les règles sanitaires en vigueur.

- La mise en place d’un processus d’Etat de rattrapage qui commence dès les mois de Juillet et Aout 2020, se poursuivant sur plusieurs années, le gouvernement propose les Vacances apprenantes, c’est une avancée.
- S'assurer de l’équité quant aux évaluations continues.
- Établir, par la loi une année spéciale pour les futurs étudiants.
- La tenue immédiate d’une table ronde de l’éducation au CESECEM (Conseil économique, social, environnemental, de la culture et de l’éducation de Martinique). 
- Établir au niveau Académique un indicateur public des heures perdues.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live