publicité

De fortes perturbations à prévoir dans les collèges et les lycées de Martinique ce lundi

Perturbée par l'arrivée de la tempête tropicale Isaac, la mobilisation des agents contractuels de la CTM se poursuit ce lundi (17 septembre). Les agents ont pour consigne de rester devant les établissements. Des perturbations sont à prévoir dans les établissements scolaires de l'île ce lundi. 

Les cours dans les établissements scolaires de l'île seront perturbés. © CGTM
© CGTM Les cours dans les établissements scolaires de l'île seront perturbés.
  • Peggy Pinel-Féréol - Guy Etienne
  • Publié le , mis à jour le
Les agents avaient donné un avant-goût de leur détermination vendredi (14 septembre). Une mobilisation silencieuse devant les différents établissements scolaires de l'île. Ce lundi (17 septembre), le scénario est sensiblement le même. "Nos collègues qui assurent la restauration et l'entretien des bâtiments vont rester à l'entrée et ne vont pas pénétrer ni assurer leur service", précise Willy Delors, secrétaire général SG-AFP-CGTM. 

Willy Delors

Secrétaire général SG-AFP-CGTM
Une mobilisation pour protester contre la non-reconduction de 40 contractuels CTM mis au service d’établissements scolaires.

Double mobilisation dans les établissements scolaires


Le syndicat SNUEP-FSU se mobilise également. Ainsi, les cours risquent d’être perturbés dans plusieurs lycées ce lundi 17 septembre.  
Le syndicat a décidé de manifester devant le lycée Bissol du Lamentin, pour réclamer 5 postes de CUI. Il s'agit des personnels de la vie scolaire sous contrat, chargés de l’accueil et de l’encadrement des élèves. Une présence indispensable. 

Christiane Averlant

Co-secrétaire de l’organisation syndicale SNUEP-FSU (interrogé par Guy Etienne)
Mais force est de constater qu’à chaque rentrée depuis au moins deux ans, ces doléances sont récurrentes. Est-ce à dire qu’il n’y a pas de solutions apportées par les autorités ?

Christiane Averlant

Co-secrétaire de l’organisation syndicale SNUEP-FSU (interrogé par Guy Etienne)
Dans un communiqué, la PEEP, fédération des Parents d’Élèves de l’Enseignement Public de la Martinique regrette la perte de nombreuses heures de cours à l'image de la mobilisation de l'année dernière. "Les élèves sont à chaque fois les principales victimes de ces situations", rappelle la fédération qui "souhaite un dénouement rapide à cette situation". Ainsi, "la PEEP  appelle les différentes parties (Syndicats – Rectorat – CTM) à tout mettre en œuvre pour un retour immédiat des élèves dans leurs établissements".  1 537 166 402

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play