martinique
info locale

Un Français de 71 ans entame une traversée de l'Atlantique en tonneau pour rejoindre la Guadeloupe ou la Martinique

insolite
Voyage en Tonneau
Jean-Jacques Savin a préparé son périple durant plusieurs mois dans le chantier naval d'Arès dans le sud-ouest de la France. ©AFP
À 71 ans, le Français Jean-Jacques Savin a entamé, mercredi matin (26 décembre 2018), sa tentative de traversée de l'Atlantique en tonneau. Il a quitté la petite île d'El Hierro, dans les Canaries. Mené par la seule force des courants, il espère rallier la Martinique ou la Guadeloupe en trois mois.
Traverser l’océan Atlantique en trois mois, sans voiles ni rames, c’est le défi fou qu’espère réaliser Jean-Jacques Savin, un ancien militaire parachutiste bordelais. Parti mercredi 26 décembre 2018 de la petite île d'El Hierro aux Canaries, son périple devrait durer trois mois et s’achever en Guadeloupe ou en Martinique. Trois mètres de long, 2,10 m de diamètre et un poids de 450 kg à vide : son tonneau qui ressemble à une capsule spatiale, avec sa forme oblongue et ses côtés biseautés, est construit en contre-plaqué époxy, procédé qui durcit la matière pour la faire résister à l'assaut des vagues, et accessoirement aux attaques éventuelles d'orques. rapporte le site France24.
 

Un périple également scientifique


Ce défi lui est venu du livre "Naufragé volontaire" écrit par Alain Bombard, un médecin qui a traversé l'Atlantique en 1952, en mangeant poissons et plancton. Le Bordelais n'a pas oublié son harpon, mais mangera surtout du lyophilisé. Toutefois, il s’est réservé une bonne bouteille et du foie gras pour le soir de la Saint-Sylvestre.
 

Un budget de 60 000 euros


Le périple sera aussi scientifique. Jean-Jacques Savin larguera en mer des balises de la JCOMMOPS (organisation internationale qui observe les océans) pour étudier les courants. Il fera également des tests sur la solitude, mais aussi sur la conservation du vin en mer.

L'aventure, sponsorisée par un fabricant girondin de tonneaux, repose sur un budget de 60 000 euros, rassemblés notamment grâce à un financement participatif. 
Publicité