Fusillade à Fort-de-France : Anthony Bernard et ses amis, étaient-ils au mauvais endroit au mauvais moment ?

violence
Anthony Bernard
Anthony Bernard, victime de la violence en Martinique. ©Collection privée
Anthony Bernard, le conducteur de la voiture criblée de balles par des tueurs à moto lundi soir à Fort-de-France, "était un jeune parfaitement inséré dans la société ainsi que ses amis", déclarent ses parents. Les victimes se seraient retrouvées par hasard sur la route des tueurs...

Anthony Bernard, 24 ans, était joueur de football à l’Aiglon du Lamentin. Il était employé à la mairie du Lamentin depuis le début de ce mois de janvier 2022. Il venait tout juste de poser ses valises (depuis 6 mois) en Martinique après son baccalauréat professionnel. Il travaillait en France et à cause de l'épidémie de covid-19, il avait insisté auprès de ses parents pour revenir au pays. 

"Contrairement à ce qui circule sur les réseaux sociaux", expliquent ses parents, il aurait été victime d’un braquage de plusieurs hommes à moto.

Selon les témoignages recueillis par les amis des parents, des individus lourdement armés n’ont pas hésité à ouvrir le feu en leur direction pour leur dérober leurs bijoux. 

Sa vie simple lui suffisait et s’il avait eu quelques craintes à revenir vivre à la Martinique lorsque le Coronavirus l’avait privé de travail à Paris, en fin de compte, il trouvait progressivement sa sérénité et il venait de commencer une expérience professionnelle à la ville du Lamentin, officiant en qualité d’agent recenseur depuis le début du mois de janvier 2022. Avec son ami A…qui était à ses côtés lors de ce drame, lui-même salarié dans une célèbre clinique de l’île, il s’épanouissait doucement et semblait trouver un équilibre, loin de toute violence.

Frédéric Bernard, oncle et parrain d'Anthony Bernard

L’autre jeune homme qui a reçu une balle à la tête, est toujours hospitalisé dans un état grave. Andy (c'est son prénom), 26 ans, est joueur de handball au Réveil Sportif du Gros-Morne. Il est employé à la clinique  Saint-Paul à Fort-de-France. Il y avait un troisième passager dans cette voiture qui s’en sort indemne.

Un sentiment d'insécurité grandissant...

Selon nos sources, la perquisition au domicile des parents où résidait  le jeune homme, ne révèle aucune trace de drogue ou d'arme à feu. Le véhicule a été passé aussi au peigne fin.

L'enquête qui avance, semble démontrer que les victimes se sont peut-être retrouvées au mauvais endroit au mauvais moment, sur la route des tueurs. "Cela pourrait signifier qu'actuellement en Martinique, face à des personnes fortement armées, ce type de drame peut toucher chacun d'entre nous", commente avec la gravité de circonstance un ami des victimes... 

Le parquet attend les résultats de l'autopsie du corps d'Anthony Bernard.