publicité

La galère de deux jeunes pour fermer leur auto-entreprise

Une galère exposée sur les réseaux sociaux par un jeune chef d’entreprise. Avec son collègue, ils ont dû fermer leur société faute d’activité. Ils se retrouvent maintenant sans revenu et sans possibilité de s’inscrire à des formations ou au RSA.

Heinzy Clerima et Stéphane Arnaud, les deux entrepreneurs. © Martinique la 1ère
© Martinique la 1ère Heinzy Clerima et Stéphane Arnaud, les deux entrepreneurs.
  • Par Peggy Pinel-Fereol
  • Publié le
En 2013, Stéphane et Heinzy remportent un prix de jeunes entrepreneurs. Mais cinq ans plus tard, leur entreprise d'informatique située à Basse-Pointe ne fonctionne pas. Ils prennent la décision de fermer la structure mais ils n'y arrivent pas. 

Cette procédure est un véritable parcours du combattant.
De plus, sans revenu, leur statut d'entrepreneur ne leur permet pas de bénéficier de formation ou du RSA. 
Ils ont fait une vidéo, un véritable cri d’alarme contre les administrations, qu'ils ont publié sur les réseaux sociaux. 

(Re)voir le reportage de Cecile Marre et Olivier Nicolas-dit-Duclos. 
Reportage jeunes entrepreneurs
1 530 257 462

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play