Gendarmerie et mairies organisent leurs moyens de sécurité

sécurité
Réunion autour de la sécurité
La réunion autour de la Police de Sécurité du Quotidien (PSQ) permet de recueillir et d’identifier les observations et les attentes des uns et des autres. ©Gendarmerie
L'occupation de l’espace public par les jeunes et l’insécurité routière liée aux 2 roues, étaient au centre des échanges entre la gendarmerie et les élus du sud Martinique. Ils ont fait le point sur la Police de Sécurité du Quotidien (PSQ).
À l'invitation du chef d'escadron Patrick Briend, commandant la compagnie de gendarmerie du Marin, les élus des communes du sud de la Martinique, étaient invités mercredi dernier (21 mars 2018), à une réunion de sécurité à la brigade du Marin, afin de faire notamment le point sur la Police de Sécurité du Quotidien (PSQ).

L'occupation de l’espace public par les jeunes et l’insécurité routière liée aux 2 roues


En présence de plusieurs élus ou de leurs représentants, cette rencontre a été l'occasion "de renforcer les liens entre les municipalités et la gendarmerie afin de recueillir et d’identifier les observations et les attentes des uns et des autres", se félicitent les gendarmes.

Au nombre des sujets préoccupants abordés : l’occupation de l’espace public par les jeunes et l’insécurité routière liée aux 2 roues. Les élus des communes attendent des militaires des propositions concrètes et les gendarmes espèrent des élus des informations précises et les possibilités de mettre leurs moyens en commun.

L'ensemble des commandants de communautés de brigades de la compagnie ont également participé à cet échange. "Ces rencontres seront pérennisées avec l'organisation d'une réunion au moins une fois pas semestre", annonce la direction de la gendarmerie de Martinique.