publicité

Le port de Grand Rivière est (encore) ensablé, les pêcheurs sont à l'arrêt

Depuis plusieurs semaines, les problèmes d’ensablement ont refait surface dans le port de Grand Rivière, au détriment des marins pêcheurs contraints d’interrompre leur activité. Des travaux de dragage sont en cours. Mais pour les hommes de la mer, le problème est loin d’être réglé.

Le port de Grand Rivière (7 février 2018) © C.Cupit
© C.Cupit Le port de Grand Rivière (7 février 2018)
  • Christine Cupit
  • Publié le
Dans le port de pêche de Grand Rivière actuellement, c'est beaucoup d’énergie pour peu de résultat. Rien ne semble arrêter le sable. Les marins-pêcheurs de la commune ne sont pas surpris. Depuis que les problèmes d’ensablement ont commencé dans le port en 2010, ils ont le sentiment de ne pas être entendus.

Port ensablé, pêcheurs bloqués


Une attente interminable pour Jean-Pierre Bastin et les autres marins pêcheurs de la commune du "grand nord". Avec la houle qui persiste depuis plusieurs semaines, les hommes de la mer se retrouvent bloqués à terre. Ces derniers ont l’habitude de naviguer contre vents et marées. Mais les dernières intempéries ont grossi la rivière qui a drainé une quantité importante de sable, ce qui a provoqué un nouvel engorgement du port.
© C.Cupit
© C.Cupit

Un défilé de touristes et de curieux


En service depuis 2008, le port de désenclavement de Grand Rivière semble être devenu le centre d’attraction touristique de la commune. Les restaurateurs et les commerçants ne peuvent que s’en frotter les mains. En revanche, les marins pêcheurs se sentent laissés pour-compte.
© C.Cupit
© C.Cupit
La CTM (Collectivité Territoriale de Martinique), a engagé des travaux pour draguer le port de Grand Rivière, une fois de plus. "Le sable accumulé dans la baie, est pompé, avant d’être acheminé par de gros tuyaux, vers la plage du Sinaï, située 500 mètres plus loin", explique Arthur Trébeaud, le chef des travaux.
Arthur Trébeaud, le chef des travaux dans le port de Grand Rivière © C.Cupit
© C.Cupit Arthur Trébeaud, le chef des travaux dans le port de Grand Rivière

 

Sur le même thème

  • mer

    Hervé le Merrer est arrivé en Martinique après la traversée de l'Atlantique à la godille

    Après 59 jours passés seul à bord de sa petite embarcation de 5,80 mètres, et sans assistance, Hervé Le Merrer est arrivé en Martinique, samedi 24 février vers 12 h 30. Il s'est élancé des Îles Canaries pour une traversée de l'Atlantique à la godille, un aviron placé à l'arrière du bateau.

  • mer

    Le SMILE veut faire sourire l'univers de la mer

    Le S.M.I.L.E (Salon des Métiers, de l'Industrie, des Loisirs nautiques et de l'Environnement) prend ses quartiers au port de plaisance et au front de mer du Marin pour quatre jours dès jeudi. Des tables rondes, des expositions et démonstrations sur l'univers de la mer sont au programme.

  • mer

    Après 43 jours, Ismaël Némorin est de retour au Vauclin

    Ismaël Némorin est rentré chez lui au Vauclin ce samedi 1er juillet à 3 heures. Entendu par la justice pendant cinq heures. Il a fait le récit de son aventure après 23 jours de mer et donné des précisions sur sa sortie en mer avec son compagnon de traversée Christophe Kimper resté introuvable.

L'actualité 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play