Grève contre la réforme des retraites : plusieurs secteurs mobilisés en Martinique

social
Grève du 5 décembre 2019
Grève du 5 décembre 2019 à Fort-de-France. ©Martinique la 1ère
L'intersyndicale de Martinique répond au nouvel appel à la grève lancé ce mardi 17 décembre 2019 contre la réforme des retraites. Éducation nationale, établissements scolaires, transports, administrations, audiovisuel...tous ces secteurs sont susceptibles d'être perturbés.
La grève contre la réforme des retraites est relayée en Martinique par une intersyndicale (UNSA, CFE-CGC, CGTM, FSU, F.O, et CDMT ).
 

Transport


Ce nouveau mouvement devrait gêner les transports dans les villes du centre : Fort-de-France, Lamentin, Schoelcher et Saint-Joseph.

"De fortes perturbations sont à prévoir sur l’ensemble du réseau Mozaïk mardi 17 décembre 2019, en raison de la mobilisation du personnel", annonce la CFTU  (Compagnie Foyalaise des Transports Urbains). 

Écoles, crèches, administrations

Services municipaux, crèches et écoles perturbés à Fort-de-France. La cuisine centrale sera fermée. Même tendance dans d'autres mairies comme celle du Lamentin, de Ducos ou du Robert.

L'appel à la grève touche également les établissements publics tel que Cap Nord.  Les syndicats d'enseignants notamment l'UNSA, annoncent un taux important de grévistes dans tous les établissements scolaires du territoire. 
Une carte interactive est disponible sur le site académique pour informer de la situation des écoles. L'union des femmes de Martinique (UFM), considère que la réforme des retraites envisagée par le gouvernement aura "des conséquences dramatiques" en particulier pour les femmes. Elles sont invitées à faire entendre leurs voix lors de la manifestation prévue mardi 17 décembre 2019, au départ de la maison des syndicats à Fort-de-France. 

Les programmes de radio et de télévision de Martinique la 1ère pourraient être affectés car le syndicat majoritaire appelle à la grève.
          

Quelques perturbations au départ et à l'arrivée d'Orly


La Direction générale de l'aviation civile (DGAC) demande aux compagnies aériennes de réduire de 20% leur programme de vols au départ et à l'arrivée de l'aéroport d'Orly.

En raison de préavis de grève déposés par des syndicats de contrôleurs aériens, la DGAC "mettra en place les dispositions du service minimum" dans les centres de la navigation aérienne et les aéroports, "où la réglementation le permet", indique-t-elle dans un communiqué. 
"Des perturbations et des retards sont néanmoins à prévoir", souligne la DGAC, qui invite les voyageurs à s'informer auprès des compagnies aériennes.