martinique
info locale

La grève de la CSTM paralyse les navettes maritimes

social
Navettes maritimes
Les navettes maritimes à quai à Fort-de-France. ©Martinique la 1ère
Le mouvement des employés du transport maritime des "Vedettes Tropicales", se poursuit en raison de la grève des salariés affiliés à la CSTM. Les usagers s'adaptent à la situation. 

 
Des bateaux amarrés et immobilisés depuis quinze jours dans le port de Fort-de-France en raison de la grève des employés de la compagnie de transports "vedettes Tropicales". Aucune rotation n'est effectuée depuis le 19 mars 2019 au grand dam des passagers. "On pouvait aller à Fort-de-France, aux Anses d'Arlet, à Case-Pilote (...) Visiter en bateau c'était plus simple", constate une touriste obligée de louer une voiture.

Ce matin (2 avril 2019), les grévistes de la compagnie de navettes maritimes ont rejoint leurs camarades de la Sotravom, en conflit avec leur direction depuis plus de 4 mois, à la gare routière de Petit-Manoir au Lamentin. Ils ont fait le point sur la grève générale déclenchée par la CSTM.

"Nos revendications concernent les salaires, l'équité, la mise en place des billetteries. Des mesures prévues depuis juillet 2017", annonce Hervé Gouyer-Montout, délégué du personnel des "Vedettes Tropicales". De son côté, Charles Conconne, le directeur, dit n'avoir reçu aucune revendication écrite de ses salariés en grève.

(Re)voir le reportage de Christelle Sivatte et Olivier Nicolas dit Duclos.