Grève générale et violence en Martinique : un couvre-feu instauré dès ce jeudi 25 novembre à 19 heures

social
Couvre-feu / Covid-19 / coronavirus
Couvre-feu sur un boulevard de Fort-de-France. ©Guy Etienne
Pour tenter d'apaiser la situation, la préfecture de Martinique instaure un nouveau couvre-feu ce soir (25 novembre 2021) à 19 heures. Grâce à cette mesure, les forces de l'ordre espèrent appréhender plus facilement les manifestants et lever les barrages.

Pour tenter d’enrayer notamment la violence qui sévit en Martinique depuis quelques jours, la préfecture instaure un nouveau couvre-feu qui débute ce jeudi 25 novembre 2021 de 19 heures  à 5 heures et sera appliqué jusqu'au retour au calme.

Dès ce jeudi soir,  les forces de l'ordre procèderont à des contrôles sur la voie publique. À partir de 19 heures aucune sortie n'est autorisée en dehors du cadre professionnel et médical.

619fb8822fd88_whatsapp-image-2021-11-25-at-11-41-10.jpeg
Rond-point de Poirier Rivière Pilote (25 novembre 2021). ©Thierry Sokkan

Un espoir de retour au calme

Cette décision permettra aux gendarmes et aux policiers de lever les différents barrages et de mieux maîtriser les manifestants dans toute la Martinique. 

Interrogés sur l’arrivée possible de gendarmes en renfort en Martinique, les services de l’État ne confirment pas pour l'instant.

Par la force des choses, la dérogation accordée dans le cadre de la pratique sportive encadrée, modifiant l'heure du couvre-feu à 22 heures, est suspendue.

L'exemple de la Guadeloupe

Les services de l’État en Martinique se calent sur la Guadeloupe. Dès le début des violences, les autorités locales avaient appliqué une telle mesure. Dans un premier temps, elle n’avait eu que peu d’effets. C’est l’arrivée de 200 gendarmes en renfort, qui a modifié légèrement la donne. Les barrages et exactions nocturnes continuent en Guadeloupe.