martinique
info locale

La grève à l'habitation bananière Assier pourrait s'étendre

social
Slogans grève
Les grévistes affichent leurs revendications à l'entrée de l'habitation Assier (située entre le Lorrain et Basse-Pointe). ©CGTM
Les salariés de l’habitation Assier (située entre le Lorrain et Basse-Pointe), sont toujours mobilisés pour dénoncer leurs conditions de travail.
Les 46 ouvriers de l’habitation Assier (située entre le Lorrain et Basse-Pointe), estiment que le poids des sacs d’engrais à manipuler dans les champs est trop lourd. Une tonne exigée par jour et par personne, au lieu de 500 kg prévus dans la convention collective selon les grévistes (en grève depuis le 15 novembre 2018).
 

En outre, des problèmes supplémentaires viennent s’ajouter à la plateforme revendicative, comme par exemple le non-traitement des mauvaises herbes. Un mouvement que d’autres exploitations bananières pourraient, rejoindre afin d’exprimer un ras-le-bol collectif.

Les précisions de Marie-Hélène Surély, secrétaire générale de la CGTM des ouvriers agricoles.

 Marie-Hélène Surély

 
Publicité